Le monde et moi

Dr. Michael LaitmanCe monde est semblable à un timbre à l’envers ou à une ombre : Il nous démontre à quel point nous sommes différents du niveau du monde spirituel à qui nous devons correspondre ( y devenir équivalent ).

Disons que je sois âgé de dix ans et en fonction de mon âge et du développement que j’ai reçu de la nature et de mes parents, je m’attende à rencontrer un certain niveau de connaissances et de comportement. Pourtant, je ne l’ai pas, donc je vois le monde comme rompu.

Si je rencontrais précisément toutes les exigences liées à mon âge, je verrai le monde aussi parfait que mon désir, propriétés, dans le monde et mon attitude envers lui correspondrait à mon âge. Alors, je me verrai comme existant dans le monde de l’Infini, mais seulement selon la capacité d’un enfant de dix ans. Et c’est la même chose à tout âge.

Tous les mondes sont les dissimulations ou les manifestations du mal, causé par mon incongruité avec le système. Je devrais monter ses échelons, mais je n’y arrive pas parce que je ne connais pas les lois. Par conséquent, le monde me traite selon ma défectuosité et mon insuffisance.

Je corromps le monde avec ma mauvaise attitude envers lui et maintenant je le vois comme existant dans des systèmes de discipline et m’apportant des réponses en retour.

Tout me semble non corrigé. Pourquoi ?

Il en est ainsi parce que « chacun juge selon ses propres défauts.  » Le monde nous montre qui nous sommes, c’est notre ombre. Par conséquent, nous ne pouvons pas blâmer quelqu’un ou faire autre chose que de nous corriger intérieurement. Je m’examine par rapport au correct environnement, le groupe et je vérifie si j’ai atteint l’unité et la garantie mutuelle avec lui. En demandant au Créateur de l’aide, j’apporte la correction du système collectif.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 15/10/10 , «La Arvout ( Garantie mutuelle) « 

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: