Le cœur est comme presser un citron

Dr. Michael LaitmanIl y a plusieurs phases dans le rapprochement. Dans la première phase, une personne se rend compte que plus elle aspire à une connexion en vue d’atteindre le monde spirituel, plus elle voit qu’elle ne le peut pas. Elle ne peut pas se connecter aux autres et révéler le Créateur qui signifie l’attribut du don sans réserve dans la connexion.

Elle essaye jusqu’à ce qu’elle voit qu’elle ne peut pas. La première chose qu’une personne découvre est que la force du Créateur est prête et est en mesure de l’aider. Donc, elle dit que « Il n’y a rien en dehors de Lui » et que c’est la seule chose dont elle a besoin. Pour atteindre cela, puisqu’en premier elle n’a pas le choix, et ensuite de son propre libre arbitre, elle accepte de suivre la direction de l’amour des êtres créés et ainsi elle atteint l’amour du Créateur.

A tout moment la condition de l’amour des êtres créés agit en fonction de combien le Créateur doit être révélé. Il y eut des époques où le Créateur fut révélé uniquement aux kabbalistes et a été caché à tout le monde, et ainsi ce travail était différent de ce qu’il est aujourd’hui. Cela signifie qu’à différentes époques, il y eut différents mélanges entre la sagesse générale et la sagesse individuelle, à propos de quoi il est écrit : « L’opinion de la Torah est à l’opposée de l’opinion des propriétaires. »

Aujourd’hui, nous sommes près de la révélation complète, et les kabbalistes nous parlent à ce sujet parce que nous ne serions pas en mesure de découvrir cela par nous-mêmes. Personne ne peut déterminer cela uniquement par des signes extérieurs. Bien que de jour en jour, nous voyons que le monde progresse vers une crise absolue et que la crise est dans la société humaine, dans la connexion entre les gens. Mais dans notre monde, il n’y a pas de puissance qui peut corriger sa connexion.

Nous devrions donc écouter ce que disent les kabbalistes. Nous devons d’abord comprendre que le Créateur peut nous aider à nous connecter et à être comme un seul homme dans un seul cœur. Les cœurs sont différents et nous devons faire un effort pour nous connecter en un seul cœur. C’est comme si nous pressions tous le jus d’un citron, tout le mauvais penchant qui vient du cœur. Pour ce qui en reste, nous pouvons ajouter l’intention du don sans réserve mutuel aux uns aux autres et par cela vers le Créateur.

Les conditions sont très simples, et bien qu’il soit impossible de les remplir, ce qui doit être fait est clair. Après le pressage de toutes les inclinations égoïstes hors de mon cœur, je peux m’associer au groupe, à chacun des amis, comme au Créateur, mais seulement s’il s’agit d’un ami et nous sommes prêt à nous connecter de cette façon, afin qu’ensemble, entre nous, nous découvrions le Créateur dans un cœur commun.

Chacun de nous est aussi important que la force supérieure elle-même. Chacun de nous est prêt à se transformer en une force d’amour et de don sans réserve. Si nous aspirons à cela et ne l’oublions pas pendant la journée, une habitude devient une seconde nature ; nous nous rendrons compte que nous ne le pouvons pas et que nous avons besoin de l’aide du Créateur. C’est seulement avec Son aide que nous pouvons annuler notre nature et nous connecter au-dessus.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale du 03/06/14

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed