Le potentiel des 99% de l’humanité

Dr. Michael LaitmanQuestion : Certains amis, quand ils vont vers les gens, croient cyniquement que nous participons à l’éducation afin de leur apprendre comment vivre. Mais le public externe ressent très fortement qu’à travers leur arrogance, ils se mettent au-dessus du public. Comment cela peut-il être évité afin que nous puissions être sincères envers le grand public ?

Réponse : Personnellement je vois le grand public comme un public qui ne se connaît pas lui-même mais qui a un potentiel énorme. Dans chaque femme au foyer ou balayeur de rue, il y a un potentiel latent beaucoup plus grand que celui qui existe en moi. Ainsi, j’ai une attitude très prudente et serviable à leur égard.
Après tout, en principe, ce sont eux et pas nous qui portent un énorme désir, et quand il commence à se manifester en eux, nous voyons le balayeur de rue ou la femme au foyer avec de tels désirs sans fond et de telles possibilités illimitées d’adhésion pour constituer l’ensemble de la masse universelle brisée qui n’existe pas chez nous.

Ainsi, d’une part, il existe des actions dans une ligne (Kav), et d’autre part, des actions dans les cercles (Igoulim). Nous apprenons cela dans la deuxième partie de « L’Étude des Dix Sefirot« .

Si nous agissons dans une ligne, dans ce cas, 99% de la population générale n’existent pas pour nous, mais seulement ceux qui ont l’intention exacte en direction du Créateur. Cependant, si nous parlons d’un cercle, de Malkhout de Ein Sof (monde de l’Infini), de Ohr Makif (Lumière Environnante), cela appartient au 99% de l’humanité. Là, tout est caché en eux.

Ainsi, nous avons besoin de nous lier à eux avec l’intention d’un long terme, pas aujourd’hui, mais dans quelques années de plus, mais tout sera découvert à partir de là, comme il est écrit : « Soyez prudent avec les enfants des pauvres, car la Torah sortira d’eux »(Nedarim 81a), ce qui signifie la Lumière.

Si jamais j’avais personnellement un préjudice, un mépris, pour les Asiatiques, les Sud-Américains ou les Africains par rapport aux Européens et aux Nord-Américains, dans le processus de se familiariser avec eux, mon opinion a changé radicalement. Ils ne sont pas seulement égaux dans ma compréhension, mais ils ont changé de place. Curieusement, ce sont les porteurs de ces capacités intellectuelles et analytiques, d’un tel potentiel d’examen et d’analyse, qui n’existe pas chez les Européens.

Ainsi, le Kli circulaire (récipient), les masses, sont porteuses de très grandes possibilités potentielles et d’immenses désirs qui seront découverts plus tard, et avec eux, le Créateur se révèlera…

Du congrès de Sotchi, Leçon n°1 du 09/06/14

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: