Contrôlez vos pensées

Dr. Michael LaitmanQuestion: Que devez-vous faire si, au cours de l’atelier, des pensées sur des problèmes matériels vous envahissent à un tel degré que vous ne savez pas comment y échapper ?

Réponse: Pour chaque nouvel état, ce n’est pas grave qu’il soit positif ou négatif, il doit être clarifié de telle sorte qu’une personne puisse penser en elle-même : « Je reste dans la direction précédente de mes pensées. » Ceci est nécessaire.

Vous ne pouvez pas imaginer ce qui vous arrive durant le cours matinal. Il y a entre 300 et 400 hommes assis devant moi et un grand nombre de personnes connectées sur Internet. Si je ne réussis pas à organiser mes pensées, alors on ne sait pas ce qui aurait pu se passer durant la leçon, ce qui aurait pu passer à mes étudiants. Quel gâchis, vraiment quel gâchis !

Les pensées peuvent être différentes : parfois stupides, parfois confuses, parfois effrayantes comme dans un film d’horreur. Elles pourraient être complètement hors de propos : des problèmes à la maison, avec les enfants, des problèmes liés au sexe, etc. Tout est possible ! Cela ne dépend pas de l’âge ou d’autres facteurs. Toutes ces pensées nous sont envoyées afin que nous les traitions.

Je ne peux pas penser à moi ou bien vous contrôler. Vous êtes après tout au début du chemin.

Si je ne contrôle pas mes pensées, ma leçon ne vaudra rien. Au lieu d’élever les étudiants, je les abaisserai parce qu’ils reçoivent tout de moi. C’est la responsabilité de l’enseignant.

Imaginez que vous soyez le corps d’une mère avec un embryon qui se développe en elle, soit la chose qui vous est la plus précieuse. Accepteriez-vous qu’il reçoive une alimentation qui soit nocive ou incorrecte ? Par conséquent, tous les états expérimentés doivent être contrôlés.

Extrait du Congrès de Sotchi, Leçon n°3 du 10/06/2014

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed