Il n’y a rien à envier

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi voulons-nous naturellement recevoir la Torah comme une sorte de bien, que nous sommes « supposés » recevoir?

Réponse: Et qui a dit que la Torah, la méthode de correction, est perçue comme bonne?

Il est dit: « . J’ai créé le mauvais penchant, et j’ai créé la Torah comme une épice » Le Créateur a créé, d’une part, le mal, et d’autre part, une «épice», contre elle, la force de correction . Mais quel bien y-at-il en elle? Qu’est-ce qui est bon si j’ai une voiture en panne qui doit être réparée?

Regardez le monde. Qui envie le peuple juif parce qu’ils ont reçu la Torah? Sauf les gens qui sont attirés par le but de la création, de la correction, d’autres peuvent apporter une variété de définitions de la Torah, et personne ne nomme la Lumière qui ramène vers le bien. Personne ne dira que l’essence de la Torah est la correction du mal de soi-même et que nous devons nous plonger dans ce processus.

Notre définition de la Torah comme la Lumière qui ramène vers le bien ne semble pas de bon augure. Nous parlons de la force de la correction qui confronte tout le mal qui doit nous être révélé. L révélation du mal est toujours très désagréable, inconfortable, et pas douce. C’est quelque chose de terrible: une grave maladie et un remède pour elle.

Ce n’est pas une coïncidence si les enfants passent par certaines maladies qui assureront leur immunité ensuite. Nous avons besoin de l’expérience de chaque état en chemin, en découvrant le mal dans chacun, souffrant de cette maladie, puis le corriger.

Alors, qui a en besoin ? Dans la définition correcte de ce mot, le terme «Israël», ne promet pas une belle vie à personne. Si vous regardez l’histoire du peuple juif, alors il n’y a rien à envier. Seule une poignée de personnes dans le monde sont liées à Israël pour partager son sort. Peut-être qu’elles ont peut-être hérité de leur attraction de la Reshimot (souvenirs) des tribus perdues.

Il est difficile de s’attendre à un afflux massif là où nous travaillons contre l’égoïsme.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 09/07/14, «L’unité du peuple »

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: