Ne soyez pas surpris M. le professeur!

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quelle est la différence entre la sensation de mal et la reconnaissance du mal?

Réponse: Quand je me sens mal, je me sens tout simplement mal. En reconnaissant le mal, je comprends ce qui m’arrive et quelle en est la raison, ce que je dois faire et comment la correction me sera utile. Tout cela ensemble, c’est la reconnaissance du mal. Cependant, elle nz s’est pas encore réalisée.

Au début, je me sens mal, je souffre, et alors je vais chez le médecin quand on ne me laisse pas d’autre choix. De même, en ce moment l’humanité est également au stade de l’accumulation du mal, jusqu’à ce qu’elle commence à le révéler, par manque de choix. Et puis les gens vont enfin entendre ce que nous disons.

Par exemple, j’ai eu une conférence avec sept professeurs de l’Université de Zurich. Nous avons discuté plus d’une heure, et puis ils ont passé encore deux heures à discuter des choses qu’ils ont entendues. Ils ne s’y attendaient pas du tout. Parmi eux, un imam, un un soufi, un bouddhiste, un catholique, et un Juif. Tous sont engagés dans la recherche de cultures et de religions.

Je leur ai raconté l’histoire du développement de l’humanité et de la Kabbale de l’époque d’Abraham jusqu’à l’époque moderne, j’ai expliqué la croissance de l’égoïsme, et décrit la crise moderne comme une rampe de lancement pour sauter à un nouveau degré par l’unité.

Chaque mot a été une surprise pour eux. Et nous parlons d’intellectuels, des scientifiques formés formés dans une grande université, qui sont des références pour trente instituts de recherche scientifique.

Que dire des gens simples? Combien de temps faudra t-il jusqu’à ce qu’ils éprouvent tant de mal et veuillent entendre parler de sa cause?

Il ne s’agit pas de la façon dont nous sommes intelligents. Nous ne sommes pas intelligents; notre message est tout simplement contraire à la nature humaine. C’est toute la question.

Donc, nous avons beaucoup de travail devant nous. D’une part, nous avons besoin de patience et de persévérance. Nous devons rassembler tous nos efforts et nous allons réussir.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 24/06/11, Écrits de Baal HaSoulam

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: