Le brouillard de l’incertitude au début du chemin

Dr. Michael LaitmanQuestion : Comment pouvons-nous mesurer et faire en sorte que nous nous unissions correctement ?

Réponse : La vérité est que la spiritualité nous est cachée et ne se révèle que dans la bonne connexion entre nous, dans la garantie mutuelle, lorsque nous devenons comme un seul homme dans un seul cœur, selon les principes qui décrivent l’unité, tels que « aime ton ami comme toi-même », « ne fais pas aux autres ce que tu n’aimeras pas qu’on te fasse », « tout Israël est ami », et ainsi de suite.

Alors, comment pouvons-nous vérifier si nous agissons correctement ? Nous devons faire des efforts en fonction de ce que les Kabbalistes nous disent. Par cela nous appelons la Lumière qui Répare.

Oui, je ne sais pas quelle est la bonne correction. Je n’ai aucune idée de ce que signifie s’unir, mais j’aspire à cela comme un enfant qui ne sait pas, mais qui essaye et fait un effort. Même s’il fait tout de travers, ces efforts attirent également la Lumière qui Ramène vers le Bien, la force de la nature qui nous influence aussi. C’est ainsi que les enfants apprennent, quand ils ne savent rien et n’ont aucune compréhension initiale.

Si nous agissons de la même manière, si nous suivons les conseils des Kabbalistes, même si nous ne les comprenons pas mais espérons avancer, la Lumière qui Répare agit et nous guide vers la bonne unité. Quand nous l’atteignons, nous découvrons que c’est en fait la véritable unité.

Il n’y a pas d’autre moyen. C’est le chemin spirituel de l’incertitude absolue jusqu’à l’acquisition progressive de la connaissance. Il est impossible de savoir à l’avance ce que vous êtes sur le point d’atteindre. Cela n’est possible que dans notre monde égoïste, la seule image que l’ego révèle à une personne.

Du congrès de Toronto, Leçon n°2 du 06/08/14

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: