Beaucoup d’instructions, une seule direction

Dr. Michael LaitmanLa Torah, « Lévitique » (Metzora), 15:3 : Voici quand aura lieu cette souillure de l’écoulement : si sa chair laisse distiller le flux, ou si elle est engorgée par le flux, sa souillure aura lieu.

Question : Comment peut-on caractériser le terme « écoulement », qui signifie un désir brut qui reste à l’intérieur ou qui sort ?

Réponse : Les sécrétions du corps sont des désirs au niveau de la nature minérale. Si elles sortent, elles peuvent aussi être pures, mais si elles restent à l’intérieur il est impossible de travailler avec elles.

Dans ce cas, vous ne pouvez pas séparer les désirs purs des impurs et ainsi vous ne pouvez pas les élever et travailler avec eux dans le but de donner sans réserve, dans la connexion avec les autres.

« Son écoulement » est les désirs qui ne peuvent pas être corrigés. Qui plus est, ils sont à des niveaux différents : solide, liquide, gazeux, etc. Tous les quatre attributs sont mélangés et sont parallèles les uns aux autres.

C’est très important à quel niveau et quel attribut vous corrigez, selon quelle Aviout (épaisseur) et en fonction de qui ou de quoi la correction s’effectue.

Cela peut être notre attitude envers la terre, les plantes, les animaux ou l’homme. Il s’avère qu’il y a beaucoup instructions ici, mais une seule direction, et c’est en fait ce sur quoi vous devriez travailler maintenant, bien que ceci appartienne toujours à l’immense désir multi-couche dans lequel vous vous trouvez.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 05/03/14

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: