Ne craignez pas la peur ni le désarroi

Dr. Michael LaitmanQuestion : J’ai fait une rencontre avec des gens dans la rue il y a peu de temps où il y avait de nombreuses interférences inattendues et je me suis retrouvé dans une position d’impuissance et de désespoir. Comment puis-je me concentrer directement sur notre objectif et ne pas tourner autour de lui ?

Réponse : Cette confusion était à dessein afin de vous amener à des clarifications de plus en plus profondes. Cela arrive dans chaque état, à tous les niveaux et à chaque personne. Ça arrive à tout le monde.

Clarifiez ce point et il deviendra plus clair. Ensuite, vous allez rencontrer beaucoup plus de situations semblables et vous vous sentirez toujours désespéré. Le désarroi provient du fait qu’il n’est pas en votre pouvoir de corriger quoi que ce soit et que vous ne contrôlez pas la situation, mais c’est effectivement une bonne chose. Ce qui vous manque ici, c’est de vous accrocher à l’hôte et d’être en contact avec Lui.

Il n’y a rien que vous puissiez faire à part continuer. Chacun atteint de tels états et discernements, et bien que vous les décrivez joliment, vous n’avez aucun contact encore avec la Lumière supérieure. Même si vous aviez un tel contact, il y aurait encore des déconnexions de sorte que vous soyez en mesure de vous élever d’un niveau à l’autre chaque fois que vous vous sentez désespéré à un certain point le long du chemin.

C’est comme le Roi David l’a écrit dans le Livre des Psaumes : « Tu m’as caché Ta face et j’ai eu peur ! » C’est bien car cela secoue un peu une personne et prend les Klipot (écorces) d’elle. Quand une personne est dans un état de peur, d’anxiété, d’insécurité et de désorientation, c’est effectivement une bonne chose. Nous devrions voir d’où tout cela provient et comment le Créateur vous somme d’adhérer à Lui.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale du 03/06/14

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: