L’altruisme des cellules

Laitman_509Question : Je ne peux trouver aucun matériau qui parle de cellules se détruisant elles-mêmes pour sauver l’ensemble du corps. Sur quels faits vous appuyez-vous, sauf pour la sagesse de la Kabbale, lorsque vous parlez de ce qui se passe ?

Réponse : Je me réfère à une conversation entre Sergei Keslev (Directeur au Laboratoire de la Technologie Cellulaire, à l’Institut Général de Génétique de l’Académie des Scientifiques Russes), Uri Penzion (Directeur au Laboratoire de l’Institut pour les problèmes dans le transfert de la science) et Valdamir Bogterev (Président Adjoint de l’Association de Cytologie Clinique) :

« […] Il s’avère qu’une cellule ne meurt jamais simplement sans aucune raison… Lorsque des changements se produisent dans une cellule, un mécanisme spécial s’allume en elle qui la dirige. Pour dire les choses crûment : « Hara-kiri ». Et c’est l’un de nos outils de défense les plus importants. »

« Si elle comprend que quelque chose n’est pas bon, alors dans l’intérêt de l’organisme général, elle met fin à sa vie par le suicide ? »

« Oui, tel est le sens, le suicide pour le bien de la société, comme au Japon au Moyen Age. En général, c’est l’une des découvertes impressionnantes qui ont été faites récemment. Outre les caractéristiques normales de la cellule pour se séparer, se diviser et changer sa structure, il y a une autre chose importante : être tué. »

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: