Les péchés et les erreurs

Laitman_041_01La Torah, « Nombres », 15:22-25 : « Si, par suite d’une erreur, vous n’observez pas tous ces commandements que le Seigneur a communiqués à Moïse, tout ce que le Seigneur a prescrit à votre intention par l’organe de Moïse, et cela depuis l’époque où le Seigneur l’a prescrit jusqu’à vos générations ultérieures ; si c’est par l’inadvertance de la communauté qu’a eu lieu cette erreur, la communauté entière offrira un jeune taureau comme holocauste, en odeur agréable au Seigneur, avec son oblation et sa libation selon la règle ; plus un bouc, comme expiatoire. Le Prêtre effacera le péché de toute la communauté des enfants d’Israël, et il leur sera remise, parce que c’était une erreur, et qu’ils ont apporté devant Dieu leur offrande, un sacrifice destiné au feu pour le Seigneur, ainsi que leur expiatoire, pour réparer cette erreur. »

Il y a des erreurs qu’une personne fait sans le savoir parce qu’elle ne les ressent pas. Elle ne ressent pas ou ne comprend pas qu’elle est en train de faire quelque chose de mal, et devient ainsi involontairement partenaire ou même la source d’un état corrompu.

Mais ces circonstances atténuantes ne changent pas l’issue, et il n’y a pas de retour en arrière. Mais il y a des erreurs qui sont réellement des péchés parce qu’une personne sait qu’elle enfreint une certaine règle ou interdiction. Le fait qu’une personne provoque consciemment des dégâts dans la société et l’ensemble du système de la providence ne l’arrête pas.

En outre, dans les deux cas il y a différents niveaux d’erreurs, et c’est la raison pour laquelle il y a beaucoup d’éléments supplémentaires dans les lois de notre monde qui prennent en compte différentes circonstances. L’avis du jury qui examine une transgression spécifique, et donc décide quel élément juridique lui attribuer, est également pris en compte.

Ce sont des questions très délicates qui font partie du monde intérieur d’une personne et elles ne peuvent être arrêtées sans l’intervention des gens. Il est impossible d’alimenter un ordinateur avec ces données et le laisser décider qui est coupable et qui ne l’est pas. La participation humaine est cruciale ici.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 13/05/15

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed