La sagesse de la Kabbale est ouverte à tous

Question : Les prêtres de l’Égypte ancienne connaissaient-ils la sagesse de la Kabbale ? On dit que Pythagore a appris d’eux.

Réponse : Selon les sources kabbalistiques, les gens venaient de la Grèce antique jusqu’en Judée pour étudier même au temps des prophètes, et ils ont écrit à ce propos.

Le philosophe allemand Johann Raichlen par exemple, qui a vécu au Moyen Âge, dit : « Mon professeur Pythagore, le père de la philosophie, n’a pas appris des Grecs, mais en fait des Juifs. »

Les Juifs n’ont pas caché leur connaissance à personne, et Abraham a d’abord voulu raconter et enseigner cette connaissance dans toute Babylone, mais les Babyloniens s’y sont opposés. Tout dépend des désirs des gens. Même aujourd’hui, nous voyons que les gens ne la veulent pas actuellement.

La sagesse de la Kabbale devait être dissimulée pendant seulement 1500 ans, du premier siècle après J.-C. jusqu’à l’époque du Ari car l’humanité devait se développer intérieurement et mûrir durant cette période. Ensuite, à partir du Ari et au-delà, il a été possible de révéler la sagesse de la Kabbale à tous. Le Baal Shem Tov a commencé à le faire, et aujourd’hui elle est ouverte à tous.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 22/01/2017

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed