Un homme d’improvisation

Commentaire : Je vous connais depuis plus de vingt ans. Vous répondez toujours spontanément aux questions sans les connaître à l’avance.

 

Ma réponse : Je suis un homme d’improvisation, non pas parce que je sais tout, mais parce que je ne peux pas faire les choses différemment.

Lorsque quelqu’un me pose une question par surprise, un niveau de conscience différent est activé en moi. Selon la sagesse de la Kabbale, cela ne peut pas être autrement. Il ne s’agit pas uniquement de moi, mais c’est pareil pour tout autre kabbaliste. A chaque fois une image différente naît à l’intérieur d’un kabbaliste à partir de laquelle il développe sa pensée.

Je ne dis jamais quelque chose que je n’ai pas lu quelque part. Je peux apporter de tels faits pour soutenir mes idées, mais je dois toujours parler de ce qui est né à l’intérieur de moi à ce moment précis sortant d’un nouveau Partsouf, 10 Sefirot, avec tous ses attributs et connexions internes. Si cela n’existe pas, vous êtes mort.

Parfois, lorsque je dois donner une conférence devant un public très exigeant, comme par exemple devant un public de professeurs, de conférenciers et d’étudiants, un public de 1 500 personnes, je me prépare à l’avance. Mais je ne lis pas les notes que j’ai préparées. Les notes ne sont que les lignes directrices générales de ma conférence.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 22/01/2017

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: