Saint-Valentin : L’amour rime-t-il encore avec toujours ?

Mon article sur la Saint-Valentin

L’amour a toujours fait couler beaucoup d’encre depuis la nuit des temps, dans la poésie, la littérature, la musique, au cinéma. C’est un sentiment qui est en soi inexplicable, dont les émotions sont parfois la cause de nombreux tourments.

A l’approche du 14 février, date que la société s’est choisie pour fêter les amoureux, Internet est déjà en ébullition. Notre société de consommation regorge d’idées pour offrir le cadeau parfait.

De leur côté, les célibataires ne se sentent pas concernés, ils ne peuvent qu’être indifférents ou exaspérés par les publicités incessantes.

Nous savons que le célibat n’est pas toujours un choix, certains n’ont pas encore trouvé l’âme sœur, alors que d’autres ont choisi le célibat comme mode de vie et l’assument.

Ce phénomène est en relative expansion depuis une cinquantaine d’années et  s’explique par l’évolution des mœurs. Les gens pensent constamment à eux et à leur épanouissement personnel et de moins en moins à leur vie familiale, qui semblerait ne pas être un mode de vie qui leur convienne.

L’image contient peut-être : plein air et nature

Cette affirmation du moi est importante, mais il semblerait que les gens confondent parfois l’envie d’être aimé et l’amour de l’autre. Aimer c’est partager, faire des concessions, faire face ensemble à des problèmes, à des crises. Aimer c’est s’inquiéter de l’autre plus que de soi-même. C’est un travail quotidien, une certaine responsabilité, qui au début d’une relation est assez facile, puisque vous êtes amoureux, mais qui face à la réalité quotidienne, se complique.

Si par le passé cette réalité quotidienne nous forçait à surmonter les problèmes de couple au nom de la cohésion familiale, des enfants et de la pression de la société, aujourd’hui les parents ne ressentent plus le même besoin de rester ensemble et parfois, ce sont même les enfants qui leur demandent de divorcer, car ils ne supportent plus l’ambiance à la maison.

Le secret d’une relation qui dure est d’avoir une vision commune du futur, un but commun et de se soutenir pour y arriver. Ce but a longtemps été le désir commun de fonder une famille, mais de nos jours avec l’évolution de l’individualité et du besoin de développement personnel, ce désir de construire un foyer n’est plus suffisant.

Il faut ajouter un sens plus profond à la relation avec l’autre. C’est ce que nos sages ont appelé : « Un homme et une femme, la Présence Divine entre eux. »

Le divin, c’est la compréhension de la nature humaine dans ses aspects les plus profonds et les plus sublimes, mais aussi de ses failles et de comment les corriger.

Cette compréhension profonde de soi et de l’autre est l’outil qui permet de vivre une relation saine avec votre partenaire, dans laquelle chacun pense tout d’abord à l’intérêt de l’autre et à son bien-être.

C’est la raison pour laquelle sans un processus personnel pour réapprendre à aimer, il va être de plus en plus difficile au 21ème siècle de vivre ensemble.

 

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: