Traverser un pont étroit

276.02Il est écrit : « Sachez que l’homme doit traverser un pont très, très étroit, et l’essentiel et la chose la plus importante est de ne pas avoir peur du tout. » Comment pouvons-nous avoir seulement la foi et pas du tout peur ?

Nous devons traverser un pont étroit au-dessus de l’abîme tout en nous tenant par la main les uns les autres. Il s’avère que chacun dépend de tout le monde. C’est ainsi que nous passons du degré de Malkhout au degré de Bina.

Si nous voulons une aide d’en haut de la part du Créateur, nous devons nous tourner vers Lui avec une prière qui s’appelle élever MAN (notre demande). L’aide d’en haut est appelée MAD.

Chacun regarde celui qui marche devant lui. Le pont est tellement étroit que je ne vois rien d’autre que l’ami qui marche devant moi. C’est pourquoi nous devons tous être reliés les uns aux autres et viser le Créateur afin de ressentir comment Il nous conduit tous. Ensuite, dans cette chaîne, nous passerons d’un côté de l’abîme à l’autre, de Malkhout à Bina.

Malkhout est appelée ce monde, que nous ressentons maintenant de manière égoïste, et Bina est appelée le monde à venir, qui existe selon la loi du don sans réserve. Par conséquent, il est clair que le monde à venir existe partout et n’est pas révélé après la mort d’une personne. Après la mort, il n’y a rien : le corps animal meurt et se décompose, il ne reste rien. Mais durant cette vie, nous avons la possibilité d’entrer dans le véritable monde à venir, la qualité du don sans réserve, la qualité du Créateur.

Ne pas avoir peur du tout signifie voir le Créateur devant nous qui crée des difficultés pour nous apprendre à marcher, comme les parents apprennent à un bébé à faire ses premiers pas.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, « Se Préparer à Attaquer au Congrès » le 23/09/2021

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed