Apprendre à interagir correctement

632.3Question : Il existe ce que l’on appelle le nombre de Dunbar, qui est le nombre de connexions sociales qu’une personne peut maintenir dans sa tête.

Un anthropologue anglais, Robin Dunbar, a déterminé que dans toute situation donnée, le nombre de personnes qui constitue un groupe actif de contacts avec lequel une personne peut interagir à un moment donné est de 150.

Les neurophysiologistes affirment que si nous manquons de liens sociaux, nous commençons à les créer artificiellement.

Pourquoi une personne a-t-elle besoin d’un tel réseau social dans sa tête ?

Réponse : Le fait est que nous sommes créés en tant qu’êtres sociaux qui doivent interagir les uns avec les autres et créer un certain champ de communication entre nous, et même au-dessus de nous. C’est ce qui fait de nous des êtres humains, sinon nous sommes des animaux. Après tout, il n’y a pas de niveau « humain » dans la nature. Il n’y a que trois niveaux : minéral, végétal et animal, et l’humain est quelque chose au-dessus de la nature.

C’est-à-dire que nous voulons nous élever à ce niveau, et parfois nous essayons. Mais afin de créer ce niveau, il faut d’abord apprendre à communiquer et à interagir correctement. Nous n’avons pas encore cela dans notre société. Elle essaie à peine de s’élever du degré animal au niveau de « l’homme ». C’est pourquoi de tels débuts sont appréciés.

Extrait de « La Kabbale Expresse » sur KabTV, le 06/12/2021

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed