Le salut est dans l’unité

437Si nous comprenons que notre salut est dans l’unité, alors tout ira bien. Sinon, la nature nous punira longuement et douloureusement jusqu’à ce que nous acceptions. Et nous serons d’accord parce que nous n’avons nulle part ailleurs où aller ; nous n’aimons vraiment pas lorsque ça fait mal.

Nous serons frappés par des ouragans, des tempêtes de neige, des sécheresses, des éruptions volcaniques, toutes sortes de perturbations. Soudain, une petite urgence se produira et, par exemple, les communications seront interrompues. Et pourquoi avons-nous besoin de communication, égoïstes que nous sommes ? Et puis, elle sera peut-être rétablie. En général, il existe des moyens de nous influencer.

Du coup, nous en arriverons à être inévitablement contraints de travailler sur nous-mêmes, et même de le faire volontairement, en chanson. Tout ne dépend que de la quantité de souffrance que nous aurons à endurer. Nous nous élèverons alors au degré suivant.

Cependant, nous ne pouvons y accéder qu’avec deux forces, non seulement avec une seule force égoïste de la nature, qui nous a constamment développés et poussés en avant, mais aussi avec la force altruiste qui lui est associée, comme la ligne droite et la ligne gauche, afin de les utiliser ensemble comme ligne médiane. Mais ceci est déjà pour ceux qui étudient la méthode de la Kabbale.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – La nourriture biologique » du 21/10/2009

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed