Quand les désirs d’une autre personne sont plus importants que les vôtres

630.2Question : Comment pouvez-vous intégrer une composante spirituelle dans les produits médiatiques d’une manière qui pourrait toucher une personne ?

Réponse : Cela dépend des intentions. Rien d’autre. La spiritualité signifie l’intention. La matérialité signifie le désir.

Le désir est permanent et n’a pour but que de se satisfaire. La matière minérale, végétale et animale, qui inclut l’homme en tant que stade le plus élevé du développement de la matière animale avec son égoïsme, sa conscience et ses possibilités, tout cela constitue un désir de se remplir.

Et si nous ajoutons à ce désir l’intention de l’utiliser non pas sous sa forme naturelle pour lui-même, mais sous une forme complètement différente dans l’intérêt d’autrui, alors c’est déjà de la spiritualité.

Mais c’est impossible à faire et même impossible à vouloir. Cela n’est possible que si nous accomplissons certaines actions qui attirent la Lumière supérieure, qui remplace l’intention égoïste en nous de tout saisir pour nous-mêmes par l’intention altruiste de nous comporter dans l’intérêt des autres, où le désir et les états d’une autre personne sont plus importants pour moi que les miens.

Cela ne peut être fait par aucune force ou méthode autre que la méthode de l’éducation intégrale ou la méthode de la Kabbale, qui est une seule et même chose. Il s’agit simplement de deux niveaux. Pour les personnes qui ne ressentent pas cette aspiration, la méthode s’appelle l’éducation intégrale, et pour les personnes qui ressentent un certain besoin pour cela, elle s’appelle la méthode de la Kabbale ou la méthode de correction.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – Investissez une partie de vous-même » du 24/08/2013

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed