Category Archives: Ame

Le mérite des religions

laitman_624_02_0Question : Les tribus primitives qui ont survécu jusqu’à nos jours vivent beaucoup plus pacifiquement et dans un plus grand altruisme réciproque que les gens qui font partie des représentants de n’importe quelle religion. Pourquoi la religion est-elle considérée comme une bonne chose ? Après tout, nous pourrions tous vivre une vie paisible sans elle, faisant paître nos chèvres et vivant du fruit de la terre.

Réponse : Si nous vivions de cette façon, nous resterions au niveau animal, vivant dans une grotte ou une cabane, chassant les mammouths, pêchant, et tout irait bien. Mais le processus d’évolution ne nous appartient pas.

Nous nous développons grâce à l’égoïsme qui grandit en nous, grâce à notre mauvaise nature. Mais les ajouts qui nous sont donnés par les religions ont apprivoisé notre égoïsme dans une certaine mesure et l’ont formé d’une certaine façon. Et pour cela, nous devons reconnaître le mérite des religions.

Bien qu’elles découlent de l’égoïsme humain, chaque religion et sa propre forme, parmi son propre peuple, dans son propre secteur, a été fructueuse. La médecine, la culture, la danse, et même la science découlent du développement religieux.

La science s’est développée à partir de la religion afin de prouver les bases des croyances religieuses et pour expliquer les différentes situations dans notre vie. Puis les conflits et les contradictions sont apparemment apparus entre la science et les différentes religions, qui continuent jusqu’à ce jour parce que les religions ont été fossilisées. Nous devrions respecter les religions d’être la racine du développement humain.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 29/05/2016

La nuit est le début d’un nouveau degré

laitman_276_02La Тоrah, Deutéronome 11:16 : Prenez garde que votre cœur ne cède à la séduction, que vous ne deveniez infidèles, au point de servir d’autres dieux et de leur rendre hommage.

Lorsqu’une personne découvre un nouvel égoïsme, d’un nouveau degré, cela se révèle toujours comme un mal, sous une forme non corrigée, parce que tous les degrés sont des parties du Kli brisé, du récipient de l’âme brisée.

L’état non corrigé est représenté par le soir, la nuit et l’obscurité. Puis vient le jour, la correction et la réception de la Lumière dans l’état corrigé. Par conséquent, lorsqu’une personne traverse ces états et parvient à quelque chose, un nouveau degré apparaît immédiatement en face d’elle et son égoïsme lui dit : « Bien joué, vous vous êtes corrigé ! Vous pouvez le faire tout seul. »

Il se trouve qu’il est ainsi très difficile de s’adapter correctement au degré suivant et de commencer à travailler avec lui. Le « serpent », le « moi » d’une personne, augmente en elle à nouveau, soit d’un mauvais côté, soit d’un bon côté, mais toujours ainsi.

Question : Lorsque son « moi » se manifeste en elle, peut-on considérer cela comme un signe du degré suivant ?

Réponse : Bien sûr, parce que tout commence par la nuit, mais il nous est très difficile de comprendre que c’est le début du prochain degré.

Extrait de KabTV,  « Les Secrets du Livre éternel » le 15/06/2016

Comment la sagesse de la Kabbale influence-t-elle la vie dans ce monde ?

Question : Comment l’étude de la sagesse de la Kabbale influencera-t-elle la vie dans ce monde ?

Réponse : Dès que nous commençons à étudier la sagesse de la Kabbale, la vie dans ce monde commence à changer en mieux.

Cela peut prendre un certain temps jusqu’à ce que notre étude et notre désir influencent le système de gouvernance supérieure et qu’une réponse nous parvienne de celle-ci. Une certaine pause est créée qui peut durer des mois voire plus.

De ce fait, la chose principale est de ne pas désespérer, mais de comprendre que nous n’avons pas d’autre chemin dans le monde. Essayez de le faire maintenant, sinon vous le regretterez simplement à l’avenir.

Les années passeront, et vous devrez revenir dans cette vie, dans ce monde. Il n’y a rien de bon en cela. Mais vous devrez naître et souffrir à nouveau jusqu’à ce que vous atteigniez un état dans l’une de vos futures incarnations lorsque vous parviendrez à vous corriger.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 08/05/2016

Répondre à des attitudes négatives

laitman_283_01Question : Devriez-vous traiter une personne de la même manière dont elle vous traite ?

Réponse : En aucun cas vous ne devriez répondre de la même manière à l’attitude négative de quelqu’un envers vous ! Au contraire, vous devriez manifester la bonne attitude envers lui et exagérer délibérément votre attitude positive à son égard.

S’il répond correctement, c’est bien. Sinon, rompez avec lui. Cela indique qu’il ne peut pas encore comprendre et apprécier correctement votre attitude envers lui.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 01/05/2016

L’union avec tous les niveaux de la Nature

Laitman_041_01Question : Dans quelle mesure notre ego devrait-il se développer pour découvrir le Créateur ?

Réponse : Notre ego doit se développer jusqu’au point de couvrir le monde entier. En d’autres termes, je me connecte à tout dans ce monde (le minéral, le végétal, l’animal et les êtres humains) et j’absorbe leur égoïsme, leurs caractéristiques, à l’intérieur de moi, et je les corrige en moi.

C’est un état où je vois que le monde entier est juste une projection de mes caractéristiques internes non corrigées, et lorsque je les corrige, elles sont déjà en moi.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 01/05/2016

Ne pas mettre un terme à la vie naissante

laitman_281_02Question : Quelle est la position de la sagesse de la Kabbale à l’égard des avortements qui ne sont pas associés à un danger pour l’embryon ou pour la mère ?

Réponse : Chaque naissance est un signe que nous participons à la correction du monde. Même au niveau animal, un embryon et le futur humain grandira et aura la possibilité d’effectuer certaines actions de don sans réserve. Par conséquent, il est important de le préserver.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 24/04/2016

De père en fils

laitman_214La Torah, Deutéronome 10:06-10:07 : Or, les enfants d’Israël partirent de Beéroth-Benê-Yaakân pour aller à Mocêra : là est mort Aaron, là il a été enseveli, et son fils Éléazar l’a remplacé dans le sacerdoce. De là, ils allèrent à Goudgoda, et de Goudgoda à Yotbatha, contrée abondante en cours d’eau.

La mort dans le monde spirituel n’est pas une punition ou quelque chose de terrible. Lorsque le fils vient remplacer le père, cela signifie l’élévation, par exemple d’Aaron, jusqu’au niveau suivant.

Cela signifie qu’il meurt sous sa dernière apparence, dans sa performance passée de certaines actions, parce qu’il ne peut pas s’élever au niveau suivant sans quitter sa forme précédente.

Alors, il obtient une nouvelle forme qui est appelée son fils. Mais en principe, toutes les âmes sont immortelles.

Elles ne perdent rien ; elles gagnent toutes uniquement du temps. En d’autres termes, il s’agit d’un désir qui se transforme sous différents noms jusqu’à ce qu’il parvienne à son état corrigé final.

Extrait du programme de KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » le 16/05/2016

Une bonne attitude est une protection contre les abus

laitman_527_02Question : Comment est-il possible de protéger les enfants des relations malsaines dans notre monde ?

Réponse : Cela dépend uniquement et simplement de l’éducation que les enfants acquièrent, qui est inculquée non seulement par leurs parents, mais aussi à la maternelle, à l’école, dans la rue et dans les groupes. Tout dépend de l’environnement dans lequel un enfant grandit. Si vous l’éduquez pour avoir de bonnes relations avec les autres à travers notre monde, à travers le monde supérieur il est muni d’une sorte de protection.

Je ne peux pas dire comment accomplir cela dans tous les cas de la vie en toute confiance ; toutefois, si une personne a une bonne attitude envers les autres, se comporte intelligemment et calmement, ne viole pas le code de la route et ne suscite pas alors d’agression en même temps, par la direction supérieure et grâce à la coopération mutuelle avec d’autres personnes, elle rencontrera un minimum de problèmes. Une bonne attitude et l’ouverture aux autres sont la protection la plus importante contre les abus, les perturbations et tous les phénomènes négatifs.

Question : La protection offerte par une bonne attitude à l’égard d’autres personnes est-elle suffisante, même si notre monde est comme « des loups qui se mangent entre eux » ?

Réponse :
 Même lorsque les loups sont dressés, ils doivent être approchés par l’alimentation et l’attention. La même chose vaut pour les personnes, même si elles sont pires.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 01/05/2016

Qui dirige la main de l’homme ?

laitman_547_05La Torah, Deutéronome, 10:02 : J’écrirai sur ces tables les paroles qui étaient sur les premières que tu as brisées, et tu les déposeras dans l’arche.

Qu’est-ce que cela signifie que Moïse écrit sur les tablettes ? En fait, la Lumière Supérieure, c’est-à-dire le
Créateur, le fait, mais la main d’une personne exécute cela.

Une personne qui est en accord complet et en adhésion complète avec le Créateur doit effectuer une telle action lorsqu’elle écrit la Torah sur son cœur ou donne cette opportunité au Créateur. Cela peut être interprété de différentes manières.

Cependant, même si nous supposons qu’une personne le fait elle-même, le Créateur dirige sa main.

Extrait de KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » le 16/05/2016

Les mots venant du cœur

laitman_236_02Question : Comment puis-je apprendre à parler avec mon cœur ?

Réponse : Une personne ne devrait pas toujours parler avec son cœur. Mais elle devrait dire des choses qui aident ses amis sur le chemin spirituel.

Il n’y a ni vérité ni mensonge dans nos vies. Tout est divisé seulement en deux parties : quelque chose qui mène au but spirituel et quelque chose qui ne le fait pas. C’est ainsi, car la vérité aujourd’hui deviendra un mensonge demain et vice versa.

Le but de notre existence est la connexion et la fusion de toutes les parties de la création. Si une chose est dirigée vers cet objectif, c’est la vérité ; sinon, c’est un mensonge.

Extrait du congrès de Moscou, Jour 1, Leçon n°2 le 02/05/2016