Category Archives: Nature

Que puis-je faire aujourd’hui ?

laitman_565_01Question : Vous écrivez que l’antisémitisme est un phénomène naturel et il est donc possible de l’étudier et de l’influencer. Pour autant qu’il y paraît, il est impossible d’expliquer entièrement ceci dans un seul article.

Mais même la façon pratique que vous proposez est très abstraite. Comment pouvons-nous revenir à nos sens et créer la même ambiance chaleureuse dont vous parlez ? Y a-t-il des suggestions plus concrètes ? Que puis-je faire aujourd’hui ?

Réponse :
 Vous pouvez faire une seule chose : rejoindre notre organisation et commencer à étudier la méthode de consolidation intégrale. Je ne peux pas expliquer cela en deux mots. Dans notre organisation, dont les branches existent dans des dizaines de pays à travers le monde, près de deux millions de personnes étudient. Nous publions des livres dans toutes les langues, nous rendons public notre matériel et nous leur donnons un accès libre sur Internet.

D’abord, vous devez découvrir et savoir qui vous êtes, ce que vous êtes, pourquoi vous existez et pas seulement vous, mais le monde entier. Vous pouvez clarifier où nous allons, ce que nous devons faire, de quelle manière nous pouvons corriger notre situation, ce vers quoi la nature nous pousse, et comment atteindre le prochain niveau de notre développement. Si nous ne découvrons pas cela, alors nous ne pouvons pas réaliser notre mission et de ce fait, les choses iront mal pour nous.

Extrait d’un Webinaire « La sécurité du peuple juif », le 08/05/2016

Y a-t-il un lien entre le spirituel et le corporel ?

laitman_758Question : Y a-t-il un quelconque lien entre le monde spirituel et le monde corporel, entre le corps et l’âme ?

Réponse : Il n’y a pas de connexion, à moins peut-être lorsque nous sommes inquiets ou persécutés. Alors, certains changements ont lieu sous la pression et la tension, mais rien de plus que cela. Notre corps est un animal et il n’y a rien de spirituel à ce sujet. Aujourd’hui, nous pouvons facilement remplacer tous ses organes. Et comme pour l’âme, s’il y a une âme, elle reste, et s’il n’y a pas d’âme, rien ne change.

Question : Quelle est la fonction du cerveau ? Est-il à nous ou devons-nous lui appartenir ?

Réponse : Le cerveau est comme un modem qui nous relie à l’esprit supérieur à son niveau de base, ce qui signifie une connexion minimale. En fait il n’y a rien dans le cerveau à part la matière grise.

Question : Mais après tout, nous disons, un homme sage, le joyau de la nature…

Réponse : Ils avaient l’habitude de dire cela dans le passé, mais je n’entends plus ces expressions aujourd’hui. Nous avons déjà honte de nous-mêmes. Il y a cinquante ans, nous croyions encore que nous allions nous développer d’une sage manière et atteindre de grandes réalisations, mais maintenant tout s’est effondré.

De la leçon de Kabbale en russe, le 21/02/16

Changer la nature humaine

Laitman_115_05Question : Pensez-vous que l’égoïsme soit le plus grand péché de l’homme ?

Réponse : C’est notre nature et rien de plus.

Question : Mais au cœur de tous les crimes et transgressions se trouve l’ego. Par exemple, est-ce que les membres de Daesh, dont tout le monde parle, sont simplement des égoïstes ou des barbares ?

Réponse : Ils sont égoïstes, mais leur ego trouve son expression dans le fanatisme.

Question : Est-ce que cela signifie que lorsque nous vainquons l’ego, il y aura une prospérité universelle ?

Réponse : Puis nous serons connectés avec de bonnes connexions harmonieuses, non seulement les uns avec les autres, mais aussi avec la nature environnante et avec son système général de direction.

Nous allons vraiment ressentir que nous vivons dans un monde équilibré, et nous allons commencer à ressentir nos prochains états les plus élevés à travers le système de la nature. C’est la chose la plus importante que la sagesse de la Kabbale révèle. Cela nous donne une perspective non seulement de ce monde, mais de tout le reste de nos états.

Cela influence beaucoup une personne. Elle commence à comprendre que, au cours du processus de son existence dans ce monde, il lui appartient de prendre en compte l’ensemble de ses autres états possibles, de manière complètement réaliste.

Du Webinar sur Zahav.ru, le 10/02/16

L’infidélité est-elle un motif de divorce ?

laitman_622_01Question : Supposons que l’infidélité arrive dans une famille, peu importe laquelle. Comment la sagesse de la Kabbale se rapporte à cela ? Est-il nécessaire de sauver la famille ?

Réponse : Certainement, le mari et la femme devraient essayer de se comprendre l’un l’autre, même si cela est difficile et très douloureux. En dépit de cela, la famille devrait être préservée.

Les hommes et les femmes ont une tendance pour l’aventure. Il est plus égoïste de divorcer et de laisser les enfants sans une famille unie.

Un enfant souffre plus que quiconque du divorce. Ainsi, il est préférable que les deux soient patients, fassent  une thérapie de couple, se comprennent et acceptent que l’ensemble de ces situations fassent partie de la vie.

Question : Parmi les étudiants de la sagesse de la Kabbale, y a-t-il des gens immoraux comme ceux-ci ?

Réponse : Il n’y a pas de personnes immorales ; elles sont tout simplement égoïstes dans le besoin de correction. La sagesse de la Kabbale traite de cela, mais c’est lent et graduel. Par conséquent, de nos jours on donne à une personne 70-90 ans à vivre, afin qu’elle puisse se corriger.

Du Webinar sur Zahav.ru, le 10/02/16

Comment faire face au terrorisme ?

Dr. Michael LaitmanQuestion : Si nous nous unissons, serons-nous en mesure de vaincre le terrorisme ?

Réponse : Selon la sagesse de la Kabbale, nous devons nous unir contre notre mal interne, notre égoïsme. Ce mal n’est pas chez une personne elle-même mais entre les gens. Si nous nous unissons, le terrorisme et tous les autres problèmes dans le monde disparaîtront.

Question : Combien de temps faudra-t-il pour tous les gens dans le monde afin de commencer à établir des relations amicales ? Vont-ils continuer à se tirer dessus les uns les autres jusque-là ?

Réponse : La nature a ses propres règles. Nous devons parvenir à une société intégrale, atteindre le nouveau niveau de notre évolution et découvrir le monde à venir, qui est supérieur à notre monde. Aujourd’hui, nous vivons au niveau des animaux, et non pas au niveau humain. Le mot « humain », Adam en hébreu, vient du mot « Domé« , ressembler (à la nature générale). Nous devons nous élever au-dessus de nous-mêmes.

Lorsque nous commençons à ressentir le monde en deux forces opposées qui s’équilibrent entre le bien et le mal, alors nous verrons une image totalement différente au-dessus de celle que nous voyons maintenant, un monde éternel parfait de forces et d’actions mutuelles. Tel est le monde que nous devrions découvrir maintenant tout en vivant dans notre corps, et c’est ce que nous enseigne la sagesse de la Kabbale.

Question : De ce fait, devrions-nous arrêter de bombarder l’État Islamique et nous engager seulement dans notre propre croissance personnelle ?

Réponse : Non, nous devrions continuer notre lutte contre l’État Islamique et les autres terroristes. Si vous êtes attaqué ou menacé, vous devez précéder vos ennemis et les tuer en premier.

Mais à travers des actions physiques seules, nous n’arriverons à rien. Nous devons établir de bonnes relations entre nous, les relations mutuelles correctes à travers lesquelles la bonne force qui est dissimulée dans la nature se révélera dans le monde. Ensuite, elle commencera à équilibrer la force du mal et des organisations comme l’État Islamique et tout ce qui est sous la forme du mal dans ce monde d’aujourd’hui vont disparaître.

En attendant, nous les restreignons simplement en les bombardant et en les combattant, mais ils ne disparaîtront pas jusqu’à ce que la bonne force de la nature les affecte.

C’est ce qui se passe en Europe, et nous sommes impuissants. Le terrorisme va s’emparer de plus en plus de parties du monde jusqu’à ce qu’il remplisse le monde entier. Voilà comment nous serons forcés d’accepter la méthode de correction.

Du Programme Radio « L’Écho de Moscou », le 25/11/15

Profitez de la vie ici et maintenant !

Question : A en juger par ce qui se passe dans la nature, l’équilibre et l’unité n’arriveront pas bientôt, et je veux bien vivre ici et maintenant. Que dois-je faire ? Vais-je parvenir à la sensation de l’harmonie dans cette vie ?

Réponse : Cela dépend de la façon dont vous comprenez le concept de l’harmonie. Si vous avez l’intention de regarder une série à la télévision en étant assis devant sur une chaise au chaud et sirotant un jus de fruits ou de la bière, ou si vous avez une vie confortable à l’intérieur d’un cercle de famille et d’amis, alors peut-être que vous pouvez y parvenir.

Mais si vous avez besoin d’un état plus élevé, alors il y a un problème. Dans notre monde, vous ne serez pas en mesure de trouver satisfaction pour cela. Si vous vous interrogez sur le sens de la vie et commencez à penser que vous allez vieillir et éventuellement mourir, et que votre vie est dénuée de sens, si vous avez à répondre à la question « Pourquoi j’existe ? » tout en étant encore jeune, si vous vous développez suffisamment, alors vous ne pouvez pas fermer les yeux et être satisfait avec des plaisirs physiques.

Vous examinez la perspective générale et vous voyez que fondamentalement, vous vivez comme un petit animal. Y a-t-il un moyen de sortir de cette situation ? Vous commencez à chercher et à parvenir à la conclusion que, aussi loin que cela puisse sembler, il y a une issue car la nature est éternelle et infinie. Elle est parfaite. Alors, comment pouvez-vous atteindre cette perfection à l’intérieur de vous-même ?

A ce stade, les possibilités s’ouvrent face à vous, vous amenant à un système de connaissances appelé la sagesse de la Kabbale. Elle vous indique comment vous pouvez atteindre, aujourd’hui dans ce monde, la connaissance de l’ensemble de la nature et ce qui est au-dessus de notre monde, comment entrer dans ce royaume, trouver la source de la vie et voir tous les états au-delà du temps et de l’espace.

La sagesse de la Kabbale rend possible tout cela pour vous. De ce fait, vous commencez à penser que peut-être cela vaut la peine pour vous de consacrer une partie de votre vie à l’apprentissage de cette sagesse.

De la leçon de Kabbale en russe, le 08/11/15

Le véritable sens des anciennes prophéties

laitman_933Question : Le prophète Jérémie a comparé l’existence éternelle du peuple d’Israël à la légitimité du soleil et de la lune dans la description de leur service de Dieu. Quel sens cela a-t-il en ce qui concerne le peuple d’Israël d’aujourd’hui ?

Réponse : Tant que nous ne comprenons pas les interprétations des écrits originaux des kabbalistes, il nous revient de nous lier à eux seulement de façon pratique.

Le peuple Juif se compose d’un groupe de personnes unies par une condition commune d’existence : l’approche mutuelle, combinée en un seul et unique organisme. Sinon, il n’existe pas. C’est ce que le prophète Jérémie voulait dire.

Les prophètes étaient des kabbalistes se trouvant à un niveau particulier de développement spirituel. Chacun de leurs mots s’exprime dans un langage allégorique, et ainsi avec des mots comme « soleil », « lune », etc., le sens ne concerne pas les objets physiques, mais les forces internes de la nature.

De l’Exposé au Centre Culturel Juif de Moscou, le 24/11/15

Le moyen d’atteindre l’harmonie avec la nature

laitman_947Question : Vous dites que tout dépend de la personne, mais que puis-je faire contre l’ensemble du pays ?

Réponse : Personne ne peut rien faire. Pour cela, nous avons besoin de grands systèmes sociaux qui comprendraient comment agir et qui seraient en mesure de se rassembler pour influencer le pays.Si la majorité en Israël comprenait qu’elle doit créer une nouvelle connexion, alors elle serait en mesure de tout influencer.

Une seule personne est incapable de changer quoi que ce soit ! Elle doit rejoindre le système qui manifeste l’unité. Nous devons apprendre comment nous unir. La sagesse de la Kabbale explique comment faire cela. C’est seulement alors que nous pouvons influencer la nation tout entière.

Lorsque les gens désirent quelque chose, le gouvernement n’a pas d’autre choix que de céder. Nous n’aurons même pas besoin d’élections à la Knesset. Les gens eux-mêmes créeront un système différent de relations.

Question : Que dois-je faire pour que cela se produise ?

Réponse : Vous devez vous inscrire pour le cours de l’Éducation Intégrale et commencer à apprendre de quelle manière la nature agit sur nous et comment nous pouvons parvenir à l’équilibre avec elle, et ainsi parvenir à l’harmonie avec la nature et les uns avec les autres.

Du Webinaire sur Zahav.ru, le 13/01/16

Le Créateur, un champ de bonté

Laitman_712_03Question : Pourquoi parlez-vous des forces supérieures et non pas de Dieu si la sagesse de la Kabbale se rapporte à la Bible ?

Réponse : Le mot « Créateur » se réfère à la force supérieure générale de la nature, qui est appelée la force supérieure car elle se trouve au-dessus de tout dans son pouvoir, son volume et sa taille. Il s’agit de la force de la bonté, la force de donner et du don sans réserve, qui détermine tout et comprend toute la force de la nature.

Nous pouvons découvrir, comprendre et atteindre cette force. Par conséquent, elle est appelée le Créateur, Boré, issu des mots hébreux « Bo » (« Venez et voyez »). Nous ne pouvons pas comprendre ce que dit la Torah à moins que nous la révélions, car cela ne concerne pas la foi.

Nous devons apprendre comment lire la Torah, car elle est écrite dans une langue très précise, concrète, mais secrète et allégorique. Par conséquent, elle n’est pas un roman historique, mais un code qui peut être déchiffré uniquement par l’étude de la sagesse de la Kabbale. Le Livre du Zohar est le commentaire sur les Cinq Livres de Moïse (la Torah). Nous pouvons commencer à comprendre Le Livre du Zohar en étudiant la sagesse de la Kabbale et ainsi comprendre la Torah.

Nous n’utilisons pas le nom « Dieu » afin de ne pas perturber les étudiants par des associations avec ce qu’ils imaginaient déjà être la force supérieure et le fait qu’il y ait apparemment un Dieu à l’image de l’homme qui soit assis là-haut à nous regarder, voyant tout et nous dirigeant. La force supérieure est à l’intérieur de nous, entre nous, remplissant tout l’espace. C’est le champ dont nous parlons. Ce n’est pas un champ corporel, mais spirituel qui est sur une dimension supérieure, un champ qui contient tout et affecte tout, un champ de bonté.

De la leçon de Kabbale en russe, le 15/11/15

Le renouveau de l’ancienne sagesse

Laitman_115_04Question : Quel est le destin de la nation israélienne, qui subit des moments difficiles à l’heure qu’il est ?

Réponse : Si la nation israélienne veut survivre, elle doit mettre en œuvre la méthode de salut qu’elle possède et la transmettre au reste du monde. En son temps, Abraham a découvert cette méthode de l’unité intégrale de toute l’humanité.

Abraham, étant un prêtre dans l’ancienne Babylone, s’est engagé dans l’éducation idéologique du peuple. Soudain, il a remarqué que les gens étaient devenus très égoïstes, hostiles et intolérants les uns envers les autres. Il commença à étudier ce qui était en train d’arriver à son peuple et réalisa que l’égoïsme grandissait. Il a décrit la méthode pour faire face à l’égoïsme dans son livre, Le Livre de la Création.

L’égoïsme est la force naturelle de la nature. Il est dit que le Créateur a créé le mauvais penchant, mais en même temps Il a donné à l’homme la possibilité d’extraire la force de la bonté qui est cachée dans la nature.

En d’autres termes, notre monde existe uniquement dans le mal, mais si nous le voulons, nous pouvons l’équilibrer par la bonne force qui est dissimulée dans la nature. Cela s’obtient par la connexion et l’unité entre nous. Plus nous nous efforçons de nous rapprocher l’un de l’autre, en dépit de notre égoïsme, plus les connexions établies entre nous vont révéler la bonne force et équilibrer la force du mal.

Cet équilibre est en fait ce dont nous avons besoin pour exister. Cette méthode s’appelle la sagesse de la Kabbale. Abraham l’a découverte et a commencé à l’enseigner à ses élèves, et ainsi la nation d’Israël est née de ce groupe et a vécu dans l’unité durant 1500 ans, en gardant le principe de « Aime ton prochain comme toi-même », et ensuite elle est tombée de ce niveau jusqu’à la haine sans fondement. Elle est en exil depuis.

Mais la méthode de l’unité est restée. Elle est dans la sagesse de la Kabbale, bien que les gens ne le sachent même pas. Pendant de nombreuses années, la sagesse de la Kabbale a été considérée comme une sagesse secrète qui a été cachée parce que personne en avait besoin. Aujourd’hui, elle revient à la vie car l’humanité a atteint un état où elle devrait être utilisée, non seulement par la nation d’Israël, mais par tous les gens sur la Terre.

Du Programme de Radio « L’Echo de Moscou », le 25/11/15

Page 3 des 2012345Dernière »