Une nouvelle année: Une nouvelle marche sur l’échelle spirituelle

Dr. Michael LaitmanL’ascension spirituelle se produit quand nous passons de la qualité de recevoir pour soi-même à la qualité du don sans réserve aux autres. Cela est considéré comme agir dans la « foi au-dessus » de la raison, signifiant « préférer le don sans réserve à la réception » et de recevoir son plaisir du don. Je dois ressentir de l’inspiration et de la joie du fait de surmonter mon égoïsme, quand je je ne regarde pas ce que je vais en retirer. Mais j’ai besoin de la force de la Lumière pour faire un tel changement intérieur !
Ceci se nomme « je suis pour mon Bien-aimé, et mon Bien-aimé est pour moi », quand je commence une conversation avec le Créateur et que nous nous comprenons. Je comprends pourquoi le Créateur a vidé ma vie et m’a donné l’opportunité de dériver dans un groupe pour que je puisse constater ce qu’est le don sans réserve. Il me donne un peu de Lumière, comme s’il disait: « Choisis ceci! » de manière à m’aider à faire le premier pas. Mais sa réalisation dépend de moi.
Malkhout du Supérieur (la qualité du don sans réserve) est présenté à mon égoïsme comme étant Keter (Rosh, la tête), sombre et vide. Mais si je décide que mon Keter (aspiration) est de lui adhérer avec mon désir de donner, alors Malkhout du Supérieur ne me semble pas aussi vide que moi, et je m’y accroche comme étant le degré spirituel Supérieur.
Ceci est le début d’un nouveau chemin. Le début est vu comme le Nouvel An (Rosh Ashanah, la tête du début) qui survient après le mois de Éloul (acronyme pour « je suis pour mon Bien-aimé, et mon Bien-aimé est pour moi »).

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed