Les difficultés sont une invitation à la révélation

Dr. Michael LaitmanQuestion: Que peut-on faire quand on se sent très faible et que notre famille et notre environnement sont incapables de nous  soutenir, car ils ne ressentent pas la grande importance de l’objectif?
Réponse: Le Baal HaSoulam explique pourquoi nous rencontrons autant de difficultés sur le chemin spirituel  dans  Shamati (« J’ai entendu »), article n°4: «Il  vient à un état comme si le monde entier était toujours debout, et lui seul est maintenant apparemment absent de ce monde, et laisse sa famille et ses amis pour l’amour de l’annulation devant le Créateur. »

C’est comme si une personne se retrouvait suspendue en l’air. Mais le Créateur organise tout cela pour elle, exprès pour qu’elle ne veuille pas chercher un terrain solide pour s’y  tenir, mais au contraire, soit à la recherche d’un moyen de devenir semblable au Supérieur dans ses pensées et ses idées et aspire au Supérieur en vue d’adopter Son esprit. En d’autres termes, vous avez besoin d’aspirer à révéler le Créateur comme la qualité de l’amour et du don sans réserve dans les désirs de l’autre, et alors vous vous élèverez au-dessus de votre propre désir à travers « la foi au-dessus de la raison. »

Lorsque vous vous sentez suspendu en l’air sans le soutien de votre environnement corporel habituel, c’est  votre invitation à vous attacher au Supérieur dans le don sans réserve. Au lieu de chercher un soutien dans des preuves rationnelles et raisonnables, vous avez besoin de chercher du soutien dans la foi au-dessus de la raison.

Baal HaSoulam dit: «Il n’est qu’une simple raison à cela qui s’appelle « le manque de foi ».Cela signifie que l’on ne voit pas devant qui on s’annule, c’est-à-dire qu’on  ne ressent pas l’existence du Créateur. Cela lui provoque une lourdeur. »Mais d’un autre côté, c’est notre invitation à révéler la qualité du don sans réserve, le Créateur.

A partir des éléments mis en lumière, nous voyons à nouveau que la foi est une révélation claire du Créateur. Voir signifie croire, et on dit que celui qui Le voit croit en Lui. Cela nous montre combien le sens de ces mots s’est déformé et comment on peut lire les textes sacrés de façon incorrecte. Ils sont «sacrés» parce qu’ils parlent de  la réalisation et de  la révélation du Créateur, et Il est saint, Il est la propriété de l’amour et du don sans réserve. Les livres qui décrivent la manière d’atteindre cette propriété  sont appelés  des livres sacrés.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 28/04/2011, Écrits du Rabash

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed