La maladie est claire: il est temps de la traiter

Dr. Michael LaitmanBientôt, nous allons rencontrer de la résistance dans le monde. Jusqu’ici, nous n’y sommes pas très sensibles, mais la résistance nous attend dans le futur. Après tout, le monde ne comprend pas que le mal se révèle afin que nous puissions nous élever au-dessus.

Le monde veut tout simplement éliminer ce mal, tandis que nous, au contraire, devons le corriger. Comme il est dit : « Le plus grand héros est celui qui change son ennemi en ami» . Puis, le serpent, l’ange de la mort, devient un saint ange.

Pour cette raison, nous devons avoir une attitude créative envers toutes les difficultés et l’opposition, à la recherche d’une occasion de les utiliser pour construire le don sans réserve et la vie éternelle. Toute la différence entre un monde brisé et un monde corrigé réside dans la façon dont nous utilisons notre désir. Nous avons seulement besoin de changer l’intention égoïste en intention altruiste. Nous devons expliquer cela à tout le monde en montrant l’essence même de la rupture ou, pour parler dans la langue moderne, l’essence de la crise. Elle porte exclusivement sur la révélation du mal de notre nature. Elle ne peut être corrigée qu’en utilisant l’élévation au-dessus des désirs égoïstes vers l’amour. C’est le seul endroit où nous avons lelibre choix, alors que les gens sont complètement  prisonniers dans tous les autres aspects.

Plus nous serons cohérents, plus nous serons confiants et sérieux, et plus vite nous comprendrons que nous sommes dans la guerre du Créateur et d’Amalek qui se passe dans toutes les générations. Amalek est toute l’essence du mal, notre égoïsme, sa véritable essence. La guerre arrive « dans toutes les générations», ce qui signifie qu’elle se passe à chaque étape de notre existence, d’une réincarnation à l’autre.  

C’est pourquoi il est très important de recueillir des données scientifiques sur la crise dans le monde entier. Les scientifiques n’ont rien à voir avec la Kabbale, et nous présenterons les résultats de leurs études qui établiront que la crise est essentiellement le résultat de l’égoïsme humain. Seule l’unité peut servir de remède à cette maladie, l’unité de nous tous au-dessus de l’égoïsme.

Nous allons utiliser un langage accessible pour expliquer au monde la vue kabbalistique de l’état de l’affliction et de  l’état sain. Ensuite, la seule chose qui reste sera de «prescrire le médicament », pour compléter le lien intermédiaire. Marquer la maladie avec le signe «- »  et l’état corrigé avec le signe « + ».

Le problème est que les gens ne savent pas quelle est la solution. Pour eux, le remède est un grand point d’interrogation.

The Illness Is Clear. It’s Time to Treat It

Aujourd’hui, il est déjà clair que notre ego est la cause de la maladie et que le rétablissement est connecté au don sans réserve. Donc, quand serons-nous en mesure de sortir de la crise? Ce sera une fois que nous serons unis. Ainsi, notre objectif est d’atteindre une garantie mutuelle afin que chacun d’entre nous soit soudé en un seul.

Cependant, le monde est en train d’éviter cette solution car l’égoïsme n’a pas le désir d’unité. Il ne nous laissera pas jusqu’à ce que nous commencions à suffoquer. Cela doit être comme ça dans le but de nous amener directement à l’objectif: la nécessité de nous unir. L’égoïsme continue de nous révéler son mal jusqu’à ce qu’il devienne vraiment insupportable pour nous. C’est seulement alors que nous serons en mesure d’échapper à notre ego envers la qualité du don sans réserve, puis de changer l’égoïsme réel en don sans réserve.

 Du cours n°3 de la Convention en Allemagne, le 06/08/2011

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed