Un calcul dans le cœur corrigé

Dr. Michael LaitmanLes instruments avec lesquels nous travaillons dans notre monde sont notre esprit et notre cœur corporels qui sont en conflit  l’un avec l’ autre. En développant l’un, nous semblons empêcher l’autre d’avancer. Habituellement, nous pouvons voir les tendances d’une personne dés son enfance: si elle a des dispositions scientifique ou artistique. Cela peut être déterminé avec précision en fonction des préférences de la personne et de ses caractéristiques.

Nous disons: «Ne succombez pas aux sentiments, utilisez la raison ». D’autre part, nous ajoutons: «Vous ne le sentez pas encore, quand vous le ferez, vous allez comprendre ». En d’autres termes, les sentiments aident à acquérir la raison, afin d’évaluer ses sentiments. Après tout, la pensée dérive de la sensation. Et pourtant, notre esprit et nos sentiments ne cessent de se disputer.

Quant au monde spirituel, là, le sentiment et l’esprit ne font qu’un. La sensation est la clé car elle engendre une pensée et aide à comprendre et à atteindre ses sentiments. Le véritable récipient spirituel est l’union d’un sentiment et de l’esprit ainsi que les phases de 0 à 4.Et lorsque nous atteignons la phase finale, la phase 4, nous arrivons à comprendre ce que nous ressentons dans son intégralité et à prendre des décisions en conséquence. À ce stade, le conflit entre l’esprit et le cœur n’existe plus.

Cela met en évidence une différence énorme entre les mondes matériel et spirituel. C’est pourquoi l’existence spirituelle est appelée la perfection. Après tout, là, une personne ne se déchire pas en deux directions opposées comme dans notre monde quand les sentiments et les vies sont à la merci des sensations, où on agit comme un fou, comme si on  n’avait pas de cerveau. Son esprit, dit que c’est faux, alors qu’il suit toujours le cœur.

Par conséquent, la raison et le sentiment dans ce monde ne sont pas en équilibre, et ceci nous fait souffrir et produit notre égarement et notre échec. Le problème est que dans notre monde, nous ne pouvons pas unir notre esprit et  notre cœur puisque  notre égoïsme se dresse entre eux.

L’égoïsme conscient et l’égoïsme sensuel s’opposent l’un à l’autre. Cela n’arrive jamais si souvent que lorsque nous comprenons que notre action est déraisonnable du point de vue de l’esprit, tandis que nous succombons encore à notre cœur puisque nous désirons recevoir du plaisir, et ainsi nous agissons et souffrons par  la suite. En fait, à la fin, nous avons à payer le prix, selon le calcul conscient de tout ce que nous avons fait tout en écoutant le cœur.

Et il y a une solution unique pour cela : la correction de l’homme car c’est seulement dans le monde spirituel que le cœur et l’esprit deviennent un – « au-dessus de la raison ». Il est écrit. : « Le cœur comprend »parce que la compréhension découle précisément de la sensation spirituelle. Et ensuite nous nous arrêtons de faire des erreurs et nous faisons un calcul juste!

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 08/08/2011, Shamati # 45

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed