Au point de rupture

Dr. Michael LaitmanQuestion: Le mouvement de protestation en Israël est en pleine expansion. Quel serait le bon cap pour son développement?

Réponse: Bien sûr, à ce stade, il est nécessaire de se soucier du citoyen moyen.

Mais généralement, le problème est que le monde entier avait mis de grands espoirs sur la classe moyenne. Il y a des simples travailleurs qui sont satisfaits par des plaisirs simples de la vie, et opposés à cela, il y a une couche supérieure, qui constitue une très grande partie de la population. Elle comprend des jeunes qui n’ont pas encore choisi leur chemin de vie. Dans l’ensemble, nous parlons de gens qui veulent vivre, expérimenter le monde, et vivre une vie normale à travers les normes modernes.

Toutefois, en raison de la crise, qui a effectivement duré une vingtaine d’années maintenant, le monde commence à perdre l’impulsion du mouvement progressif. Le Japon, qui autrefois a fait un bond gigantesque, a réduit son chiffre d’affaires depuis longtemps. Et tout le monde également ralentit et même recule. Ce sont les processus systématiques qui correspondent au programme de la création, et vous ne pouvez rien faire à leur sujet.

En conséquence, la classe moyenne perd l’espoir d’une bonne vie et descendant au niveau du simple ouvrier. Cela était dû, en partie, par les technologies et, plus généralement, par la tournure nouvelle de développement. Mais la raison principale est que nous nous trouvons dans un monde global et les sociétés sont désormais imprégnées par une interconnexion intégrale. Aujourd’hui, une famille est à peine capable d’élever un seul enfant. Tous les domaines de nos vies sont plongés dans une crise qui exige de nouveaux investissements afin d’éviter l’effondrement total.

Ainsi, la classe moyenne, y compris les étudiants, n’a aucun espoir d’avenir. Et c’est une très grosse partie du peuple. Par exemple, le chômage en Espagne touche jusqu’à 50% de la jeunesse. Revenant à la maison, les diplômés des universités européennes ont découvert qu’il n’y avait rien à faire pour eux. Ils ne peuvent pas trouver du travail ou créer une famille. Le temps est venu pour cela mais il y a aucun espoir. Par ailleurs, ils ne voient pas d’amélioration se produire maintenant, ni dans plusieurs années. Ils n’ont même pas une chance de mettre en avant quelque chose pour l’avenir parce qu’au lieu de développement économique, nous passons à une baisse.

Alors, que devons-nous faire? Il y a juste un moyen pour réussir à l’étape suivante: en dirigeant le monde vers des relations intégrales. C’est la seule chose qui nous apportera le succès dans nos activités terrestres. Après tout, nous sommes tous dans un système intégré et il est donc nécessaire de donner à chacun l’éducation appropriée. On devrait dire aux gens, «Voici le budget du pays. C’est ce que nous pouvons faire. Nous allons progressivement redresser la situation, en commençant par le strict nécessaire, mais à condition que vous commenciez à étudier. »

Les gens doivent être enseignés sur le monde intégral dans une forme qui soit accessible et claire pour eux, en utilisant des exemples et des illustrations évidentes. Cet apprentissage doit se faire par la radio, la télévision et Internet, à travers la littérature, le théâtre, la musique et le cinéma, de sorte que chacun comprenne dans quel genre de monde est entrée l’humanité. Il est nécessaire de faire usage de la culture et des arts afin que les gens deviennent imprégnés de cela et se sentent où ils sont.

Ensuite, peu importe ce que nous faisons dans la nation et dans le monde, le succès viendra sur notre chemin. C’est parce que nos actions seront destinées vers la correction. D’une part, nous allons calmer les gens, en leur fournissant les nécessités, et d’autre part, nous allons les éduquer, et quelques mois plus tard, ils seront différents. Ils prendront conscience de ce qui se passe et vont commencer à sentir la globalité du monde, qui ne laisse pas d’autre solution en dehors d’un changement dans les relations.

Lorsque les masses des peuples apprendront cela, les résultats correspondront aux nouvelles conditions, car chaque personne est mentalement reliée aux autres et influence tous les uns les autres, même sans dire un mot. En outre, ce message est entendu partout. Il imprègne l’ensemble des médias de masse et conquiert Internet, «Tout le monde est global et il faut aussi devenir mondial. Sinon, vous n’avez pas aucunes  chances de réussir dans quoi que ce soit.  »

Ainsi, si nous parlons de la bonne façon de procéder pour l’explosion sociale, alors à la prochaine étape sera tout le monder rentrera à la maison à partir des manifestations, recevra des moyens supplémentaires par le gouvernement, sans lesquels ils ne peuvent rien faire pour l’instant, et commencera à étudier. Cela ne peut pas leur nuire éventuellement, nous allons donc voir si la science de la Kabbale est correcte. Voyons voir si nous allons vraiment changer en conséquence et en vertu de cela, alors le monde entier changera.

Après tout, la société et le monde sont un produit de notre attitude vis à vis de l’autre. Il suffit de travailler sur soi, et tout se transforme autour ainsi, devenant plus efficace et florissant. Alors nous allons essayer, surtout car nous voyons que l’humanité n’a pas d’autre solution.

Le problème, c’est nous: En combien de temps serons-nous capables d’expliquer à la nation et au monde que c’est le salut? D’une façon ou une autre, tous les pays sont à risque et la situation ne fera qu’empirer. Nuls autres que nous ne peut donner au monde une explication de la raison de la crise et la façon de s’en sortir. Personne ne va révéler la possibilité réelle de changer la situation et montrer que le point de rupture en cours s’inscrit dans le cadre du programme de développement humain qui nous est inculqué dès le début. Les kabbalistes ont discerné ce point il y a longtemps et ont décrit le calendrier exact de sa réalisation. Alors nous allons les écouter.

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du 29.07.11 , «un commandement»

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed