L’effet spectateur

Expérience psychologique

Explication: Il y a beaucoup de gens dans une rue centrale de New York. Il semblerait que si vous aviez un accident, il y aurait quelqu’un pour vous aider. Mais en réalité, avec beaucoup de gens autour, il y a beaucoup moins de probabilité que quelqu’un se lève pour vous, que si une seule personne avait été près de vous. La raison en est que quand il y a une foule, il est plus facile de transférer la responsabilité à l’autre: il y a une «diffusion de la responsabilité».

Expérience: Dans une station de métro bondée, un « acteur »  est couché sur le sol et gémit de douleur, demandant de l’aide. Tout le monde passe, jetant un regard de côté. Aider serait gênant et même dangereux. Personne ne l’a aidé pendant 20 minutes.

L’explication du  psychologue: Deux règles  contradictoires s’affrontent :

  • Je devais aider;
  • Je devrais faire ce que font les autres.

Une foule d’étrangers se traduit par: cela ne vaut pas la peine d’aider, et il est difficile d’aller contre leur opinion. Ils forment un groupe temporaire qui dit: « ne vous impliquez pas ».

L’expérience se poursuit: Une « actrice »  est couchée  sur le même lieu comme  si elle s’était évanouie. Quatre minutes plus tard, trente-quatre personnes sont passées sans s’arrêter. Une femme s’arrêta, a pris un avis, mais s’est conformée à la règle et n’a rien fait. Mais quand quelqu’un d’autre est venu pour aider « l’actrice » malade, la femme a rejoint immédiatement le nouveau groupe avec une nouvelle règle: «Pour aider».

L’expérience se poursuit: Cette fois-ci un «acteur» est habillé comme un monsieur respectable, ressemblant beaucoup aux  gens autour de lui. Il faut à peine six secondes avant qu’il ne soit sauvé, et que quelqu’un l’appelle même «monsieur ». Tout le monde devient soudainement un bon Samaritain.

Explication: Tout le monde veut l’aider parce qu’il fait partie du  «bon »  groupe. Si nous nous sentons tous proches les uns des autres, chacun d’entre nous ressent le besoin d’aider tout le monde.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed