La foi au-dessus de la raison

Dr. Michael LaitmanNous avons un Kli (le récipient ou le désir) et la réalisation est au-dessus, et non pas à l’intérieur. Le Kli est composé de morceaux brisés que nous avons besoin de recoller ensemble. Ces pièces sont mes amis, pas seulement leurs corps, mais leurs désirs de se connecter ensemble. Nous devons nous connecter, et dans la mesure que nous nous connectons ensemble, nous réalisons et sentons notre connexion, et ainsi nous atteignons l’état corrigé.

Faith Above Reason

C’est de cette manière que nous recevons le désir général d’être comblé: Nous nous connectons et recevons le désir de l’ami, ce qui signifie que je le ressens en moi, je suis touché par eux, et je le saisit en tant que mien. De cette manière, j’«achète» des amis et acquière une plus grande volonté. Tout cela je le fais de manière rationnelle « au sein de la raison » comme il est dit, «Un juge ne dispose que de ce que ses yeux peuvent voir. » Ce Kli devient mon outil de travail, comme un tournevis, des pinces, ou un marteau.

Cependant, la Lumière environnante (la Lumière qui corrige) est à un niveau plus haut que moi. Le Reshimo (gène) de l’habit se trouve toujours à un niveau au-dessus du Reshimo de Aviout (épaisseur): Dalet (quatre) / Guimel (trois), Guimel / Bet (deux), et Bet / Aleph (un). Cela se trouve « au dessus de ma raison», selon la mesure que je donne plus de valeur à la Lumière supérieure et je m’y tiens  au-dessus de mon intelligence, puisque c’est, après tout, un autre niveau.

Cela signifie que le Kli a plus de valeur selon la mesure où nous avons fait plus au sein de l’intellect dans le but de le construire: nous nous sommes connectés ensemble, collés les uns aux autres, nous avons collé notre récipient ensemble. Alors que dans la relation avec le Créateur, il est préférable qu’Il invite d’autres problèmes, des questions, des peurs, des pensées, des doutes de sa providence, et moi, en dépit de tout, je Le respecte et j’essaye de m’unir à Lui. Dans la mesure où ma foi est au-dessus de la raison est supérieure, cela est plus précieux et je suis attiré davantage vers un niveau supérieur.

Plus l’écart est grand, plus le delta est grand(Δ – la différence) entre la Lumière, le Créateur, et le Kli, le désir. C’est plus respectable de cette façon. Nous devons constamment maintenir cette relation et voir les amis comme les plus grands de la génération. Je dois sentir, comprendre et les voir uniquement de cette façon.

Alors en ce qui concerne le Créateur, tout est à l’opposé. Les moindres doutes que j’ai par rapport aux amis, c’est mieux. Et les interrogations que j’ai en ce qui concerne le Créateur (malgré cela, je suis attiré vers Lui) se multiplient, c’est mieux. En ce qui concerne la Lumière qui corrige, ça n’a pas d’importance à quelle hauteur elle est. Je suis prêt à y adhérer, à être impressionné par elle, pour être assimilé en elle, au-dessus de la raison. C’est parce que je vois que la Lumière que corrige me donne sans réserve, contrôlera et exécutera les changements en moi.

Mais avec tout ce qui appartient au Kli, ce qui signifie tout, sauf le Créateur, je dois l’accepter au sein de la raison, de la manière la plus claire, la plus compréhensible, et la plus examinée.

Et c’est ainsi que le Créateur me sera révélé, à chaque fois de plus en plus clairement dans le Kli, et j’aurai besoin de monter et de vouloir être plus élevé dans ma relation à Lui, de L’apprécier encore plus que par le passé.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 15/02/12, les Écrits du Rabash

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: