Transmettre les matériaux de nos professeurs aux masses

Dr. Michael LaitmanEn général, nous n’utilisons pas de matériel adapté. La seule exception est le texte du Zohar L’Am (Le Zohar pour tous), que nous n’avons pas préparé pour nous-mêmes mais plutôt pour les gens. Nous voyons que cela aide à créer un contact étroit avec la source. Donc, dans le cadre de l’aide que nous avons à offrir à l’humanité qui s’enfonce dans la crise, nous devons nous tourner vers les masses.

Le Baal HaSoulam était même allé en Pologne, afin de se familiariser avec les mouvements d’insurrection ouvrière. En général, il a fait de grands efforts pour créer un dialogue avec le monde: il a publié un journal, a rédigé Les Écrits de la dernière génération, a tenté de se rapprocher des gens, a parlé avec Ben Gourion sur les changements nécessaires dans la société, dans l’éducation, et ainsi de suite. Par conséquent, nous, qui suivons les traces du Baal HaSoulam, devrions promouvoir et amener les masses encore plus près de la méthode que le Baal HaSoulam et le Rabash nous ont laissée.

Bien sûr, nous ne pouvons pas écrire les bons matériaux par nous-mêmes. Après tout, nous ne sommes pas à un niveau qui va nous permettre de les remplir avec la Lumière qui ramène vers le bien. Nous n’avons aucun lien avec les Lumières supérieures, et il en est de même que nos enseignants. Mais afin de servir de lien, de tuyau qui passe à la Lumière à la population, nous devrions essayer d’être «Israël», ce qui signifie, avec l’aide de nos professeurs, d’aspirer autant que nous le pouvons droit au Créateur (Yashar – El ) et aussi d’être «un royaume de prêtres  et une nation sainte » en ce qui concerne le monde entier.

Par conséquent, nous devrions essayer d’adapter un peu les matériaux, écrit par nos saints enseignants pour le grand public, de les adapter à l’extérieur, en ne changeant le contenu interne aussi peu que possible, dans la mesure où nous l’entendons. Ce sera certainement une corruption, mais par cela au moins, nous commençons à corriger quelque chose. Finalement, le monde peut commencer à lire les écrits du Baal HaSoulam et du Rabash dans leur forme originale.

Par conséquent, nous adaptons les articles qui font appel à une personne et parlent de son travail intérieur, de ses liens avec le groupe et son rapprochement avec la nature, avec  le Créateur. Après tout, la Gématria (valeur numérique) du mot « Dieu » (אלהים) est le même que « la nature» (הטבע). Nous espérons que cela aidera les gens à se rapprocher de la méthode de la correction.

Espérons que le public va utiliser ces textes. Ils ne repoussent pas le lecteur, car ils ont été adaptés de sorte qu’il n’y a rien qui puisse sembler religieux, lié à une secte ou à une nationalité. Il s’agit de l’équilibre entre l’homme et la nature de nos jours, ce qui est une condition essentielle pour sauver l’humanité de la crise et de l’effondrement total.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale du 11/03/2012

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: