Adieu au niveau animal du développement

Dr. Michael LaitmanQuestion: Il ya un concept appelé le cycle du contact dans la Gestalt-thérapie. Cela inclut les phases que toute personne traverse. La base de l’activité humaine dans un groupe se compose de quatre phases. D’où vient ce nombre ? Combien de phases devrait-il y avoir selon les lois de la nature ?

Réponse: Selon les lois de la nature, il y a quatre phases qui résultent de la cinquième, la plus élevée, la phase zéro. Zéro est le tout premier niveau qui est la Nature elle-même. Les quatre phases du développement du désir résultent de lui. La quatrième phase est la forme finale du développement d’un désir.

Donc, il y a en fait cinq phases, mais nous ne prenons pas la première phase en compte car elle est au-delà de nous et se rapporte à la nature supérieure. Ainsi, nous ne considérons que les quatre phases du développement du désir. C’est seulement  la dernière phase des quatre que ne nous ressentons comme nôtre, comme notre «moi».Nous ne pouvons plus le considérer comme quelque chose qui viendrait de l’extérieur, mais comme quelque chose qui a émergé en nous.

Question: Quelles sont ces phases dans le cadre du cours de l’évolution de l’égoïsme?

Réponse: Ce sont les natures minérale,  végétal, et animale. Nous nous trouvons aujourd’hui dans la quatrième phase du développement humain.

Nous sommes toujours traités aujourd’hui comme au niveau animal parce que nous nous soucions de notre corps animal et de tout ce qui l’entoure. Nous sommes des animaux raffinés, mais encore des animaux parce que tous nos problèmes et préoccupations sont à l’intérieur de notre vie animée, ce qui signifie que nos corps physiques sont importants pour nous.

Cependant, un humain est une image collective, Adam, où nous rassemblons tous nos espoirs, nos pensées et désirs, et, en nous unissant, nous nous élevons au-dessus de notre nature physique. C’est quelque chose que la nature  éveille et vers quoi elle nous amène. Si nous répondons adéquatement à l’appel de la nature et nous la suivons  dans cette bonne direction, nous arrivons à un état ​​intégral de «l’homme», où tous nos désirs et toutes nos pensées s’unissent.

Ensemble, nous ressentons cette volonté et cette nouvelle conscience qui est au-dessus du niveau animé en nous adaptant entre nous presque jusqu’à ne pas sentir notre existence animale. Nous nous soucions de notre corps, comme si nous prenions soin d’un animal, seulement à la mesure nécessaire pour son existence. Nous donnons au corps  la nourriture, le sexe, et la famille, dans la mesure de ses besoins physiques. Pour le reste de nos besoins, nous nous élevons au niveau de l’union, de l’intégralité, et de la responsabilité mutuelle.

C’est la quatrième phase que nous devons atteindre. La pierre angulaire actuelle de la crise  très critique n’est que le point de bifurcation à travers lequel nous devons passer. J’espère que nous la traverserons plus ou moins bien en nous rendant compte que nous devons  nous élever au niveau suivant.

D’une  «Discussion sur l’éducation intégrale» N ° 12, 16/12/11

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed