Information sur le plus sacré

Dr. Michael LaitmanQuestion : Une personne normale vivant dans le monde d’aujourd’hui n’est concernée que par des questions matérielles. Qu’est-ce qui pourrait la pousser à rejoindre les cours intégrales d’Education, alors qu’elle trouve difficile d’étudier ? Après tout, elle doit acquérir beaucoup de connaissances différentes. Que pouvons-nous faire pour intéresser une personne ?

Réponse : Je ne pense pas que ce doit être difficile, car nous donnons un enseignement parlant de la personne elle-même, de sa vie, et de la société où elle vit. Nous lui présentons un enseignement pratique sur ce qu’il voit et sur l’endroit où il existe. Nous ne lui apprenons rien de théorique.

Un problème dans l’éducation se pose lorsque vous enseigner théoriquement à une personne les lois et les actions qu’elle ne perçoit pas ou qui n’ont rien à voir avec elle. Où, il pourrait peut-être bien les voir si vous lui montriez un certain dispositif et si vous lui expliquiez comment cela fonctionne, mais il ne comprendrait pas.

Dans notre cas, vous devez tout montrer simplement et clairement à la personne, comme à un enfant : C’est la mère, c’est le père, un enfant, une grand-mère, un supermarché, le travail, et ainsi de suite. Vous lui montrer l’interaction de l’ensemble du système, la façon dont il est corrompu, et comment la nature exige de nous une intégralité et une mondialisation. Vous lui apprenez le corps : Comment celui-ci fonctionne, où se situent les problèmes, quand le corps n’est plus en équilibre (la cause de toutes les maladies), et comment nous pouvons le ramener à l’équilibre à l’aide de certains produits chimiques, car finalement, nous ne sommes qu’un «paquet d’électrons. »

Vous expliquez à une personne où elle existe et ce qu’elle est. Toute personne peut se rapporter à cela, et c’est pourquoi je ne pense pas que quiconque aura de difficulté avec les cours d’Education intégrale. Même nos enfants sont capables de percevoir cette connaissance comme quelque chose de naturel et de la comprendre rapidement.

Ici, nous parlons de l’âme d’une personne. C’est la chose la plus proche et la plus sacrée à ses yeux. Si nous lui montrons l’image de sa propre nature correctement, elle ressentira et comprendra cela.

Elle comprend que quelque chose d’important est en train d’être décrit, qu’il s’agit d’elle. En outre, on lui explique comment se débarrasser de toutes les sensations négatives et des problèmes et de parvenir à quelque chose qui ne peut pas être obtenu avec de l’argent ou des efforts, mais seulement à travers la connexion à l’éducation intégrale, non pas l’éducation, mais le développement.

S’éduquer signifie étudier la matière sous forme de discours ouvert aux questions et réponses mutuelles. Ceci a lieu dans une ambiance détendue, sous forme de conversation ouverte.

Je doute qu’il y ait quelqu’un dans le monde qui ne soit pas en mesure d’apprendre quelque chose sur lui-même à travers ce genre d’interaction. En outre, nous préparons un grand nombre d’informations différentes pour ces cours, comme la musique, la poésie, des livres, des romans, des films et des clips vidéo, qui portent de courtes explications verbales et écrites.

Je n’ai pas vu d’exemple où une personne n’était pas capable de percevoir. Au contraire, contrairement à d’autres enseignements et aux sciences, cette information sera perçue par les gens comme quelque chose qui se rapporte à leur propre personne.
D’un «Discours sur l’éducation intégrale» N°14, 18/12/11

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed