Supprimer les différences dans le travail spirituel

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’est ce que l’Arvout (Garantie mutuelle) du point de vue d’une femme? Est-elle un soutien et accroissement de l’importance du but?

Réponse: Depuis que le monde a commencé à découvrir la crise générale, il n’y a pas de différence entre les hommes et les femmes dans la mesure où le  monde supérieurse réalise dans le travail, entre eux. Les femmes participent également aux ateliers tout comme les hommes, et elles éprouvent les mêmes sentiments, dans la même mesure que les hommes. Donc, je ne pense pas qu’il n’y ait aucune différence entre les hommes et les femmes.

Il me semble que tout cela est en voie de disparition. Toutes les différences précédentes deviendront plus internes. Cela signifie que, en chacun de nous il y a deux lignes, un homme et une femme, et nous devons les rejoindre à nouveau dans une ligne commune, dans ce même Adam (l’homme) qui a été créé, non pas comme un homme ou une femme, mais comme il les incluait ensemble dès le début, il est entendu que la nature de l’homme et la femme opère en lui.

Lorsque le Rabash a commencé à écrire ses articles, il les donna à un groupe de femmes, et les femmes lurent et discutèrent entre elles. Cela signifie qu’il était préoccupé par la façon dont elles les percevaient.

A l’époque du Rabash, nous avons dû agrandir la salle faite spécialement pour les femmes là où elles ont assisté et écouter les cours. Je suis convaincu que de nos jours, il n’y a aucun problème avec la présence des femmes dans leur soutien et leur participation active et égale avec les hommes. Je n’ai tout simplement pas vu de différences particulières, et avec les années, nous en verrons de moins en moins. Mais dans les endroits où les hommes se connectent et se réjouissent, il n’y a pas de place pour les femmes, mais c’est parce que ces perturbations existent en nous.

Et si les tables rondes sont disposées côte à côte, même dans la même pièce, ou dans deux pièces différentes, c’est uniquement pour ne pas être distraits sur le plan corporel, afin que cela ne nous dérange pas. Et donc, il n’y a pas de différence. Personnellement, je ne ressens pas à l’intérieur qu’il y ait une différence. Et d’ailleurs, j’entends les réponses des femmes dans les ateliers que nous organisons le dimanche et je vois combien elles comprennent l’essence et combien elles saisissent tout ce qui se passe, autant que les hommes. Donc, il n’est pas nécessaire de prêter attention à ce sujet.

Nous avons besoin de faire la différence entre les femmes et les hommes dans une seule chose. Intégrer l’organisation des femmes et travailler à l’intérieur seulement pour les femmes. Avec toutes les autres choses, il ne devrait pas y avoir de séparation.
D’une discussion pendant le repas, à Toronto, 19/06/12

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed