Devenir rien et se tenir devant le Créateur

Dr. Michael LaitmanUne personne s’annule constamment, réalise constamment de la volonté du Créateur, « s’envoie dans le néant » en permanence au-dessus de la volonté, qui grandit en elle.

Au début, je me réduis à néant au-dessus du petit désir du niveau inanimé, et puis c’est comme si j’étais dans le ventre de la mère, dans les « neuf mois en sommeil. » Puis, un groupe de désirs, appartenant au niveau végétatif, s’éveille en moi, et encore une fois, je dois me réduire à néant face à  eux.

Toutefois, afin de me réduire à néant pour ne faire rien, j’ai besoin de m’engager. Grâce aux actions opposées au Créateur, je crée ce qu’on appelle une  «aide contre Lui » et je m’annule en Lui donnant sans réserve.

En fin de compte, je ne jette rien. Tous les désirs sont utilisés, comme il est dit: «Tout est ajouté au compte général. » Je  demande seulement de m’annuler, mais cela ne vient que par ma compréhension et mon sentiment de moi-même et tous, le monde entier. C’est précisément ce qui me permet d’adhérer au Créateur.

Question: Puis-je dire que l’auto-annulation, c’est l’amour?

Réponse: L’amour ne se manifeste pas dans l’auto-annulation, mais dans la grandeur, lorsque j’utilise toutes mes propriétés à donner. L’amour, signifie que je donne sans réserve j’établis la connexion, et en général suis actif.

Et l’auto-annulation est la qualité d’un fœtus ou d’un bébé, et non pas une expression de l’amour.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 11/07/12, « Introduction au Livre du Zohar»

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed