La réalité matérielle est la plus grande bienveillance du Créateur

Dr. Michael LaitmanQuestion: Après  nous avoir divisés en groupes de dix, nous semblons être en train de commencer un nouveau processus. Après de nombreuses années de cooprération avec les amis j’ai déjà accumulé pas mal de « charges » internes à la fois positifs et négatifs ….

Réponse: Tout cela n’a rien à voir avec le véritable concept d’un groupe. Dans un groupe réel, il s’agit d’un engagement mutuel puisqu’ils ne sont qu’un. Nous sommes tous sur le même bateau, et vous aurez à travailler sur les relations entre vous. Ce n’est pas seulement une obligation, mais c’est tout simplement impossible à gérer sans cela.

Aujourd’hui, vous êtes juste amis. Vous choisissez ceux avec qui vous vous sentez plus à l’aise, mais vous avez une obligation à l’égard du cadre du groupe réel. Si vous ne le faites pas, alors ce n’est pas encore un groupe et encore moins un groupe de dix.

Nous sentons le groupe par notre engagement, c’est comme si je m’inquiétais pour un bébé qui a besoin d’être gardé continuellement. Ce n’est pas un sentiment agréable, mais concerne l’engagement que j’ai pris, puisque je m’engage vis-à-vis de mes amis. Nous devons développer ces deux aspects car sinon tout est perdu, il n’y a pas d’autre moyen.

C’est une vraie merveille, nous avons explosé, volé en éclats, et à chacun de nous a été donné une étincelle qui lui permet de se connecter à d’autres personnes, pour se connecter artificiellement, pour essayer de se connecter sur le plan corporel. Sans la réalité matérielle toutes nos étincelles seraient dispersées infiniment éloignées les unes des autres et nous ne serions jamais en mesure de se rapprocher de l’autre. Mais nous vivons dans les organismes corporels qui nous permettent d’être dans le don mutuel et la réception entre nous. Les organismes corporels de protéines nous aident à établir des liens et de nous connecter, même lorsque les étincelles sont toujours infiniment loin les unes des autres.

Notre ego actuel appartient aux organes et non pas aux étincelles, car ce n’est pas encore le vrai mauvais penchant. Mais si nous commençons à nous rapprocher les uns des autres, ne serait-ce qu’un peu, malgré le rejet que nos corps ressentent, nous commençons à attirer la Lumière qui ramène nos étincelles ensemble.

Donc vous devez comprendre quel soulagement, quel grand secours, au long de notre chemin spirituel. Avec l’aide d’un tel système modeste, grossier, nous pouvons commencer à relier les étincelles. La Lumière qui corrige les influence, et en attendant, nous passons par la phase actuelle qui est la plus longue et la plus difficile de toutes les phases. Nous allons passer à travers les autres niveaux beaucoup plus rapidement mais ce niveau est le plus grossier, car ici tout est fait avec l’aide des organismes. C’est la préparation pour le travail direct avec la lumière et les désirs, un stade magnifique, la plus grande bienveillance du Créateur. Bien que je déteste l’ami, je me connecte toujours à lui, c’est une opportunité qui est contraire à la nature. La nature fonctionne suivant l’honnêteté et la vérité, alors qu’ici il y a un mécanisme qui repose sur un mensonge.

Donc, vous devez aspirer et attendre le moment où vous serez heureux de voir vos amis comme vos propres enfants, et même plus que cela. Oui, oui, vous vous sentirez que l’ami est plus précieux pour vous que votre propre bébé.

De la 3ème partie du  Cours quotidien de Kabbale du 20/05/13, Les écrits du Baal HaSoulam “La Garantie Mutuelle

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed