Ne tombez pas sous l’influence des masses

Dr. Michael LaitmanQuestion: Lorsque nous sommes à de grandes distances les uns des autres, comme en Scandinavie, alors la plupart du temps, notre environnement est composé de gens ordinaires. Nous, comme les autres, tombons sous leur influence et passons par toutes sortes d’ émotions et états. Comment pouvons-nous construire une bonne relation vers le but et profiter de notre unité ?

Réponse: Vous devez vous détacher de toute l’humanité, comme si vous la regardiez de côté; ne pas tomber sous l’influence des masses; saisir leurs souffrances dans le seul but de les guérir, comme un médecin guérit quelqu’un qui est malade.

Un médecin ne peut pas guérir les gens qui sont très près de lui, il ne peut pas les regarder objectivement. Donc, il doit être objectif, peser le «pour» et le «contre» sans le prendre à cœur. C’est parce que même s’il sent ceux qui sont près de lui, il doit agir avec son esprit.

Et dans notre travail avec l’humanité, nous devons comprendre qui ils sont, pourquoi ils souffrent et qu’il s’agit d’une projection de nos caractéristiques internes à l’extérieur de nous, où chacune de mes caractéristiques internes est dépeinte à l’extérieur comme un objet particulier : minéral, végétal , animal et même humain. Je dois me diriger de cette manière tout le temps.

Ne tenez pas en compte ce qui est étranger, faites comme si cela arrivait de soi, le Créateur joue avec nous. Pourquoi devrais-je être influencé par les masses ? Je dois me détacher de cela, m’en sevrer, être distant. Ne les fréquentez pas, ne dansez pas à la hauteur de leur ego, l’orgueil et l’arrogance, regardez simplement le monde dans la bonne direction.

Tout autour est un matériau qui est géré par une seule puissance et c’est ainsi que je veux regarder, c’est seulement en mon pouvoir d’amener le matériel humain proche de la vérité. Je dois le faire comme un médecin qui voit un patient et examine la meilleure façon de le guérir. Il ne peut pas s’asseoir et pleurer de compassion avec le patient, mais plutôt il doit travailler de façon réaliste et le traiter correctement.

Nous ne pouvons pas nous permettre d’être influencés par les masses, comme les petits enfants qui sont jetés dans un magasin de jouets et perdent leurs têtes sous l’influence des jouets. Il est nécessaire d’essayer d’équilibrer tout cela en nous-mêmes, ce qui inclut tout le monde, même nos parents. Travaillez la dessus, sinon vous ne ressentirez pas le Créateur. Vous devez regarder le monde à travers ses yeux.

Du congrès de Bulgarie  » l’aube d’un nouveau monde  » Troisième jour 03/11/13 , Leçon 5

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: