L’envol de l’âme

Dr. Michael LaitmanQuestion : Nous savons qu’une action spirituelle se réalise par l’intention. Comment devrions-nous aborder correctement la performance de la musique des mondes supérieurs afin d’atteindre le but dans les plus brefs délais possible, afin que, ensemble avec cela, nous continuions d’avancer spirituellement ?

Réponse : Je pense que la chose principale est la guidance constante de la providence supérieure avec la joie.

Il y a 20 ans environ, j’ai mené une expérience dans une maison de retraite, et j’ai donné les musiques de « Qui est le Secret de la Vie » aux résidents là-bas. Ensuite, j’ai mené une enquête. Les personnes de plus de 65 ans m’ont dit qu’elles avaient pleuré quand elles ont écouté la musique.

Je les comprends. Tout d’abord, une personne âgée qui écoute cette chanson plonge immédiatement dans ses souvenirs et la vie qu’elle a vécue, mais ces expériences sont fondamentalement différentes de ce que ce genre de musique devrait transmettre.

Il est question de la joie, de la Lumière supérieure, d’un état très clair. C’est un sentiment de crainte mêlée d’admiration, d’inspiration, une ascension et un envol de l’âme ! Elle nage dans la Lumière blanche, et un tel état ​​glorieux s’incarne dans notre monde lorsque la mariée se revêt d’une robe blanche.

Par conséquent, la chose principale est d’au moins comprendre et ressentir autant que possible ce qu’est la musique en se concentrant sur la joie et en essayant de ressembler à la personne qui l’a écrite. C’est parce qu’elle l’a écrite de par son atteinte des mondes supérieurs, l’état supérieur, et la force supérieure. Là, on découvre uniquement la joie de l’atteinte éternelle, la plénitude et l’harmonie qui provoque et remplit tout !

Nous devrions essayer de nous détacher de notre ego, de ce qu’il fait avec nous dans notre monde, de sa déformation, et en nous élevant au-dessus de l’ego, nous devrions essayer de vivre dans une dimension de l’amour totalement différente, le don sans réserve, et une bonne connexion mutuelle. Alors, les mélodies des mondes spirituels se ressentiraient d’une manière totalement différente.

Il s’agit d’une petite révélation pour chaque étudiant. Je pense que s’il se souvient constamment de cela, il sera en mesure de commencer à ressentir le monde spirituel sans étudier autre chose que l’ensemble de l’énorme méthode de l’atteinte des mondes spirituels que le Baal HaSoulam a écrit. Il n’y a pas besoin de mots ! Si une personne s’ouvre à ces sons et à leurs sources internes, elle commencera à tout comprendre.

De KabTV, « Conversations avec Michael Laitman » du 09/02/14

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: