Une transformation de la domination

Dr. Michael LaitmanLe sujet de la deuxième leçonau congrès de Saint-Pétersbourg est « La nature cyclique du mauvais penchant ».

À mon avis, tout est clair ici. Partout où je me tourne, je suis plongé dans mon propre mauvais penchant. Quoi que je fasse, à quiconque je puisse penser, ce n’est que pour exploiter cette personne, pour en profiter d’une certaine manière, et après cela je l’oublie, en l’enlevant complètement de mon esprit.

Si je deviens familier avec la force de mon ego, je serai progressivement capable de ressentir combien la découverte de ce mal en moi est dégoûtante et méprisable à mes yeux, combien je voudrais m’en libérer et le transformer en bien. Car en fait, il ne me laissera pas, je le transforme simplement en un désir ardent pour les autres, en don sans réserve pour les autres, en amour pour eux.

C’est ainsi que j’évalue mon terrible et immonde mauvais penchant, même si des étrangers ne voient rien de mal à cela.

Tout d’abord, j’atteins la conscience d’avoir entretenu et cultivé mon ego, d’avoir pensé à comment je pouvais le remplir. Après cela, je vois qu’il me rend esclave et que je ne l’asservis pas. Alors pour quoi est-ce que je gaspille ma vie ? Maintenant, je commence à le détester, parce qu’il me connecte à lui, m’oblige à tout faire pour lui. Je dois travailler pour lui tout le temps, parce que, comme Pharaon, il règne secrètement sur ​​moi.

Et puis j’arrive à un état où je découvre ce contrôle, je ressens comment l’ego m’étouffe au point où je ne peux plus rester à l’intérieur de lui ; il me tue. En conséquence, je suis libéré de ses griffes.

Et lorsque je me détacherai de lui, de son contrôle sur moi, je commencerai à le contrôler. Je commencerai à le gérer avec l’aide de la Lumière Supérieure.

De la leçon sur le sujet : « Préparation pour le congrès », du 09/09/14

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: