Le début du compte à rebours

Dr. Michael LaitmanJe ressens une joie immense dans le fait que maintenant la plupart de mes étudiants dans le monde commencent à comprendre et à ressentir que le monde spirituel se découvre dans la connexion entre nous.

Bien que nous ayons étudié le système spirituel pendant de nombreuses années, et en dépit de tout cela, le cœur ne veut pas entendre parler de la brisure du Kli de l’âme collective, sa descente et sa chute dans ce monde, la division en une multitude de personnes, l’expansion du Kli, la distance égale du centre à la périphérie sur toute la Terre, et la croissance de l’ego. Généralement, cela prend beaucoup de temps, et de nombreuses années passent avant que le cœur comprenne et atteigne la conscience que quelque chose ne va pas bien, et il répondra ensuite aux problèmes avec la connexion, avec l’unité.

Dès l’instant où la personne commence à entendre cela, elle entre dans la voie vers l’objectif de la création et va de l’avant avec un taux d’augmentation constant, amassant de l’expérience et regroupant les parties éloignées, dispersées et éclatées de son âme. Elle sait déjà que tout est concentré uniquement dans son groupe de dix, dans une centaine, dans un millier, et que le monde supérieur, le Créateur, et l’achèvement et le but de la création se trouvent précisément en ce lieu.

Si elle se tourne automatiquement vers le groupe, peu importe ce qui arrive, c’est un signe qu’elle se tient fermement sur ses deux pieds et qu’elle fait face à l’objectif correctement. J’espère que les résultats de notre convention deviendront un sentiment comme celui-ci pour beaucoup de ceux qui sont ici et ceux qui sont avec nous dans le monde entier.

C’est le point de départ le plus difficile du compte à rebours. Personne nulle part n’a jamais été en mesure d’atteindre cela. Beaucoup ont essayé de le faire à travers toutes sortes de conditions pendant des milliers d’années, mais quelques individus seulement ont réussi, même si les gens étaient prêts à tout sacrifier pour le bien de cela. Ainsi, une approche progressive, la reconnaissance et la découverte du point de départ et l’investissement de beaucoup d’efforts ont exigé un travail subtil et continu.

Il me semble que nous assistons à son début. La sensation que tout commence et se termine avec le contact, la connexion au sein du groupe, que tout est déterminé là-bas et qu’en dehors de cela il n’y a rien, nous montrera plus tard comment fonctionner dans le monde, et la façon de gérer la nature grâce à notre unification. C’est parce que nous élevons MAN (Mayin Noukvin, ndt), notre désir de connexion, d’unité et de correction.

Le monde progressera alors vers l’harmonie, l’unité, le bonheur et l’accomplissement de la loi de l’équivalence de forme au même rythme que nous. Dans cette transition de « moi », l’aspiration au Créateur que j’imagine, vers le nous, où à l’intérieur de ce nous se trouve un seul ensemble unique au sein de notre nous séparé, le pouvoir général de connexion appelé le Créateur se découvre.

Du congrès de Saint-Pétersbourg, « Deuxième Jour », Leçon n°4 du 20/09/14

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed