Category Archives: Correction

De l’esclavage à la liberté

Laitman_085Le Zohar, Chapitre « Bahar » (Sur le mont Sinaï)point 63: « Vous pouvez les utiliser comme esclaves à perpétuité. » Il s’agit d’une Mitsva [Commandement] d’asservir un esclave Cananéen. Ils sont du côté de Ham, qui a réalisé l’inceste, comme il est écrit: « Maudit soit Canaan, il sera un serviteur des serviteurs de ses frères … « 
Etre un esclave est également une correction. Un désir qui pourrait être forcé d’obéir à la puissance des désirs corrigés est appelée « un esclave qui est proche de son maître. »L’esclavage est la forme de sa correction, une bonne façon de son existence.

Pour le moment, je suis incapable d’être libre dans un certain désir, je ne peux pas non plus travailler de moi-même avec lui pour le don sans réserve. Je ne peux que l’attribuer à mon autre désir. Un tel désir peut aussi être appelé «un enfant», «une femme», ou «un adolescent» ; ce n’est pas encore un «homme», ni un «héros» qui est capable de« surmonter » (un homme, «Guever» est dérivé de «Itgabrout»- surpasser, surmonter).
Une forme de désir qui n’est en mesure que de travailler sous l’autorité d’un autre désir est appelé «un esclave».

Le point le plus profond de notre personne: le Moi

pleasureChaque personne a un point qui a été créé « ex nihilo » par le Créateur. Ce point est ce qui rend une personne unique. Toute notre vie est une bataille pour ce « Moi », pour l’indépendance et l’unicité; Midat  yehoud.

Une personne est guidée par un désir de se prouver elle-même qu’elle existe. Tous les plaisirs et satisfactions ressentis sont secondaires. Le point le plus central est de s’assurer que ce « Moi » existe.

Ce « Moi » est quelque chose à laquelle une personne ne pourra jamais renoncer. Elle peut renoncer à tout, même à la vie, mais pas à son « Moi », parce que ce point est au-dessus d’elle: Il émerge avant même qu’elle ne s’en rende compte. C’est pourquoi une personne doit traverser un chemin si difficile: Renoncer à son ancien « moi » égoïste et obtenir un « moi » différent, un qui ressemble au Créateur.

Le Créateur aide une personne à changer la fondation sur laquelle repose son « Moi ». Au lieu d’être alimenté par le plaisir, elle reçoit l’énergie du don et s’élève au-dessus de son « Moi » égoïste vers son vrai « Moi ». C’est ainsi qu’elle gagne la véritable indépendance et la sensation d’un « Moi » éternel. Et lorsqu’elle revient au point créé « ex-nihilo », elle atteint l’état de repos et de perfection.

Une femme est en droit de demander à se marier et à avoir des enfants

electDeux questions que j’ai reçues relatives aux relations hommes-femmes et au chemin spirituel:

Question: Je me suis mariée au Pérou. Après quelques années de mariage, mon mari m’a quitté et nos deux filles. Désespérée, je suis partie travailler en Corée. Là, j’ai rencontré quelqu’un de bien et nous sommes ensemble depuis plus de 12 ans et avons un fils de 9 ans. Dois-je divorcer officiellement afin de former une famille kabbalistique?

Ma réponse: Non. Aucune méthode d’enregistrement du statut marital inventée et en vigueur ne peut influencer votre développement spirituel.

Question: J’étudie la Kabbale depuis presque 2 ans et je suis trés impliquée dans la diffusion. Mon partenaire de même. Depuis que j’ai commencé à étudier la Kabbale, j’ai compris que je voulais que notre relation soit formalisée en se mariant et ayant des enfants. Cependant, mon conjoint ne ressent pas la même chose et veut juste continuer à vivre avec moi. Mon désir est-il justifié?

Réponse: vous êtes en droit de demander à vous marier et d’avoir des enfants. transmettez lui mon opinion. Une personne qui travaille sur sa correction spirituelle doit faire tout ce que les personnes ordianires font dans ce monde. Il est dit: « Dans mon peuple , je résiderai ».

Pharaon nous aide à être plus proche du Créateur

dont-fighy-egoism-aloneLa connexion entre nous est gouvernée par notre égoïsme – Pharaon. Nous devons le détrôner, et lui enlever sa force. Comment?

Ceci n’est possible qu’avec la force du Créateur, qui a créé Pharaon comme le mal en nous. Le Créateur l’a fait intentionnellement, ainsi nous pourrons réaliser que nous avons besoin de Lui et alors Pharaon sera détrôné par nous et Lui, ensemble. C’est par un processus de coopération que nous nous rapprochons du Créateur.

Pourquoi la Kabbale nous repousse

La Kabbale contredit les humains. Ce n’est pas parce qu’elle est issue d’une nation étrangère ou d’une civilisation ancienne, ni pas parce qu’elle est mystérieuse ou même antireligieuse…
La Kabbale contredit la nature humaine parce que la nature humaine est égoïste. Aucun individu ne trouvera quelque chose de plus méprisable que cette méthode qui parle de la nécessité de s’aimer les uns les autres. De plus, la Kabbale affirme que personne ne peut échapper à ces changements en nous-mêmes, car la Nature (le Créateur) rend le cours de notre existence dans l’égoïsme plus douloureuse à chaque minute qui passe. Même s’il semble que nous ayons réussi à nous cacher de la loi implacable du développement, qui évolue en nous depuis l’égoïsme à l’altruisme, la nature nous forcera encore à achever la correction : soit à travers les souffrances, soit par notre attirance délibérée vers la force de correction. Nous sentons cela instinctivement, et c’est pourquoi nous lui résistons. Et si quelqu’un ne résiste pas, c’est parce qu’il ne sait pas encore pourquoi il est là !

La honte – le moteur du progrès

Nous nous adaptons continuellement à certains standards ordinaires pour éviter de se sentir honteux. Fondamentalement, à part pour les besoins élémentaires, tout ce que nous faisons dans ce monde vient pour contrebalancer le sentiment de honte.
Toutes nos réalisations, notre progrès, notre développement, nos réussites et nos recherches sont exclusivement basés dans le but d’éviter le sentiment de honte.
C’est le côté opposé de l’égoïsme qui nous y pousse.

Selon la Kabbale, la première réaction (Tzimtzoum Aleph, la 1ère restriction) de la créature face à la perception du Créateur provient du sentiment de honte. De même, toute l’histoire de l’humanité commence avec la honte qu’Adam et Eve ressentirent après le péché. Tout ce que nous devons faire c’est de contrebalancer le sentiment de honte pour devenir égal au Créateur. Le sentiment de honte, dans toutes ses formes, détermine donc toutes nos actions.

Page 66 des 66« Première506263646566