Category Archives: Correction

Où trouver l’état de référence?

Dr Michaël LaitmanQuestion: Où prendre un exemple de l’état de référence pour un groupe de personnes qui s’occupe de l’éducation et de la formation intégrale?

Réponse: Elles vont le cultiver, le créer, le développer et l’entretenir elles-mêmes, et de cette façon elles seront de plus en plus conscientes de ces états, elles les sentiront et elles les pénétreront. Ensuite elles pourront décrire, enregistrer ces étapes.

Le groupe commencera à s’agrandir, à se développer. Mais même s’il est très grand, jusqu’à plusieurs milliers de personnes, ils ne sentiront pas cette quantité, car, en fin de compte, ils commenceront à se connecter à un seul sens commun et à une seule raison, à une telle compréhension de la réciprocité, qu’il serait très facile pour eux de trouver des solutions. Et l’individualité de chacun ne fera que renforcer cette communauté.

D’une discussion sur l’éducation intégrale, 29.02.2012

Pleurer d’un récipient cassé

Dr Michaël LaitmanLe supérieur peut aider le plus faible à condition que le plus faible essaie de  fusionner avec le Supérieur. Mais il est impossible de se fusionner tout seul avec le Supérieur, parce que la fusion signifie qu’on veut Lui apporter son récipient du don non corrigé, pour qu’Il le corrige. Parce que nous ne sommes pas corrigés.

Mais quand est-ce que je me sens comme cela? C’est lorsque je veux me connecter à quelqu’un et que je ne suis pas capable de le faire. Alors je prends ce récipient non corrigé et je dis au Supérieur: « Corrige-le! ». Il le corrige et j’ai un récipient corrigé avec une certaine mesure du don. Je fais une action dans ce récipient – la connexion en pratique, et alors je découvre le degré spirituel suivant.
En d’autres termes, j’avais un petit verre brisé. J’ai demandé au Supérieur de le corriger- et Il l’a corrigé, c’est-à-dire qu’Il m’a donné la force de recoller le verre, et il est devenu entier. Maintenant, je peux remplir le verre, en accomplissant l’action du don – et je le remplis. Cela signifie que j’ai atteint le niveau de Néfesh de Néfesh du monde d’ Assiya.

Une fois de plus je fais appel à mes camarades, au groupe, et une fois de plus je vois combien je ne veux pas avancer, à quel point mon récipient est brisé. Je demande au Supérieur de le corriger encore une fois. Après tout, je dois Lui donner quelque chose pour qu’Il le corrige. Sinon, pourquoi je viens vers Lui, avec quelle demande? Je dois venir et pleurer que mon récipient est brisé, comme un petit enfant qui vient et pleure parce qu’une tasse s’est cassée. Alors le Supérieur corrige, et je remplis à nouveau le récipient corrigé – avec le désir de donner, vers lequel j’aspirais, et je découvre le degré spirituel suivant – Rouakh de Nefesh du monde Assiya. C’est ainsi, je monte les 125 degrés.

2ème partie du cours de Kabbale quotidien le Livre du Zohar, 07/08/2012

Diffusion de l’éducation intégrale au Mexique

La semaine dernière, le groupe mexicain a commencé une troisième session d’études à l’Académie de la Kabbale.

Le groupe mexicain s’est également rendu à une manifestation d’étudiants à Mexico et a remis plus de 4000 dépliants sur l’éducation intégrale avec les informations sur le nouveau site créé par le groupe mexicain pour les 99%.

Le site est très populaire. Beaucoup de nos amis mexicains sont impliqués dans la diffusion sur Internet et leur nombre est croissant.

Photos de l’événement:  [Voir le diaporama]

Changer l’ancien programme

Dr. Michael LaitmanJe dois comprendre que, dans mes relations mutuelles avec les autres, la force positive est à l’extérieur, et la force négative est à l’intérieur de moi. ll n’est pas écrit par hasard, «le cœur de l’homme est mauvais dès sa jeunesse. »

C’est un problème de savoir comment nous nous percevons nous-mêmes et le monde. Nous imaginons naturellement que le monde est corrompu et que nous sommes corrigés. Nous prenons soin de nous-mêmes, nous pensons à ce qui est bon pour nous, et regardons tout sous l’angle de l’utilisation dans notre propre intérêt. Je m’inquiète constamment d’une seule chose: «Comment puis-je me sentir mieux ? »

Cet indicateur, ce programme interne, qui agit en permanence à l’intérieur de nous, est l’ego. Ce programme axe toutes mes pensées et désirs dans une seule direction: utiliser le monde dans mon propre intérêt.

Si j’imagine que mon disque dur, mon «fer», est mon point de départ, mes capacités, mes attributs, le potentiel de mes pensées et désirs qui sont en lui, alors l’ego est mon logiciel. Ce logiciel d’autosatisfaction fut installé en moi.

Mes attributs ne sont ni bons ni mauvais, mais mon logiciel  égoïste, qui me dirige, m’oblige à les utiliser dans mon propre intérêt et aussi au détriment des autres, car cela me permet de me sentir au-dessus de ceux qui sont autour de moi. C’est notre ego, le mauvais penchant. L’inclination elle-même est le «fer», et le mal est le logiciel, le supplément.

Maintenant, je dois changer ce logiciel du mal en bien. Le penchant reste le même, mais je change la méthode de son utilisation. Je vois que la quête sans fin dans mon propre intérêt ne fait finalement que de me nuire. Le mauvais penchant est mauvais pour moi, mais, quand je commence avec l’aide de l’environnement à le transformer en une bonne attitude envers les autres, cela me fait aussi réellement du bien.

Comment cela est-il possible? Pourquoi je me sens bien quand je traite bien les autres, et pourquoi je me sens mal quand je nuis à autrui? C’est parce que, de cette façon, je me rapproche de la vérité et commence à sentir que les autres et moi-même sommes la même chose.

C’est comme une mère qui « fusionne » avec son enfant. Cela nous rapproche tant que nous nous sentons comme un tout et nous nous fondons dans un nouveau système indissociable de relation mutuelle, en arrêtant de faire la différence entre ce qui m’arrive personnellement ou ce qui arrive à quelqu’un d’autre.

Ainsi, toute l’humanité devient une seule famille. Peut-être pas tout de suite, mais c’est un début, et nous comprenons déjà que cette approche est totalement basée sur la psychologie.

D’un «Discours sur l’éducation intégrale » 11/07/12

Donner sans réserve en deux phases

Dr. Michael LaitmanBaal Ha Soulam, Introduction au livre du Zohar, point 32 « Et lorsque l’homme est récompensé en étant entièrement dans un désir de donner sans réserve, sans rien recevoir pour lui-même, il est récompensé en obtenant l’équivalence de forme de son NaRaNHaY supérieur descendant de sa source dans Ein Sof à l’état un, à travers les purs ABYA. Et qui est immédiatement attiré à lui et se revêt en lui graduellement.

Nous avons un désir très grand de recevoir qui grandit quand nous gravissons les niveaux de correction. Ce processus commence dès le moment où nous aspirons à la connexion.

Le désir se révèle progressivement. Nous devons tout d’abord corriger le niveau de «donner pour donner, » qui, en termes kabbalistiques est appelé Hafetz Hessed, le niveau de Bina, Hassadim. Ensuite, nous corrigeons le désir au niveau de « recevoir en vue de donner», ce qui est déjà le niveau de Hokhma.

Au niveau de Bina, tout notre mauvais penchant semble être corrigé, au moins depuis qu’il n’a pas l’intention d’ « afin de recevoir. » Ensuite, les erreurs se transforment en mérites et les maux se transformer en erreurs. Nous atteignons une sorte de neutralité, maintenant notre désir de recevoir n’est plus le mal.

Puis nous continuons notre travail jusqu’à ce que tout le mauvais penchant devienne bon, ce qui signifie qu’il reçoit en vue de donner. C’est la raison pour laquelle les kabbalistes parfois divisent le processus en deux, la correction du désir  et  sa correction finale qui la ramène vers le bien.

Bestowal In Two Phases

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 10.7.12 introduction au livre du Zohar

L’union européenne se tourne vers le fascisme

Dr. Michael LaitmanAvis (Yuri Gavrilechko, Fondation de la Culture stratégique): «La cinquième année de la crise financière mondiale révèle l’incapacité des institutions existantes à surmonter la crise sur la base de la dominante idéologie néo-libérale. Le capitalisme, comme il s’est avéré, est également incapable de faire face aux problèmes, générés par celle-ci, comme autrefois la féodalité ou le socialisme du genre soviétique. En conséquence, dans un avenir proche, nous serons en mesure d’observer une combinaison des concepts idéologiques anciens et peut-être la naissance de nouvelles formes et de schémas d’organisation sociale.
« L’échec du multiculturalisme en Europe et le renforcement de la crise ont déjà conduit à une augmentation du soutien au nationalisme et au socialisme. … Parce que, comme opposé au socialisme, l’internationalisme et professant la fraternité des nations, le socialisme fascisme et national a été fondé sur l’idée de la suprématie exclusive d’une race sur une autre; il est plus logique qu’ils soient les bases d’une identité pan-européenne …
« La particularité du facisme pan-européen pourrait être une symbiose avec les gauchistes et même les radicaux de gauche … La situation en Allemagne en 1933 était en grande partie semblable à celle qui se développe aujourd’hui en Grèce, en Espagne, au Portugal, et qui deviendra très prochainement une réalité pour la plupart des pays de l’UE …. Un autre facteur qui contribue à la popularité du fascisme sera la montée des sentiments de gauche dans la société et la réincarnation possible de slogans communistes.  »

Mon commentaire: Selon la Kabbale, si l’humanité ne dirigez-vous vers sa correction sur la bonne voie, elle y ne viendra par le chemin de la souffrance qui nous apportera les régimes fascistes et la guerre nucléaire mondiale qu’ils déclancheront en raison de leur  l’impuissance à surmonter la crise.

Les mondes sont mon reflet

Dr. Michael LaitmanQuestion:  Comment les mondes purs de ABYA se réalisent?

Réponse: Après que le monde de l’infini se soit brisé, la correction fut faite, et il en résultat que les mondes de ABYA sont apparus sous leur forme brisée. Ce système a été corrigé par la lumière environnante (Ohr Makif) autrement dit, par la lumière qui ramène vers le bien.

Ensuite les quatre niveaux furent corrigés: du niveau zéro jusqu’au troisième, mais pas la quatrième phase, le coeur de pierre. Il est impossible de le corriger, et il est devenu la raison de la brisure. Alors que pouvons-nous faire?

Afin de révéler pleinement cette phase, nous avons besoin d’un système supplémentaire appelé Adam. C’est le quatrième niveau de la quatrième phase, qui se révèlera et se corrigera. Lorsque nous construisons ce système, il rejoindra les mondes purs de ABYA. A ce point Adam commencera à recevoir la lumière à travers eux. Sa brisure se divise en mondes purs et impurs.

Il n’y a pas de mondes par eux-mêmes. Leur deux systèmes existent uniquement dans la perception d’Adam qui existe entre eux. Autrement dit, les systèmes des mondes sont formés entre vous et le Créateur quand vous voulez L’atteindre. Ils reflètent vos défauts, vos obstacles en chemin. La pureté et l’impureté sont liées en vous et n’existent pas en elles et par elles mêmes.

De la 4ème partie  du cours quotidien de Kabbale du 27.6.12, « Préface  au livre du Zohar ».

La lumière qui se revêt dans des mots simples

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment pouvons-nous habiller les principes kabbalistiques en des mots simples, ordinaires, pour que tous puissent les accepter et être d’accord avec?

Réponse: Il est évident pour une personne qui étudie la Kabbale que la connexionn est vitale car il y a eu la « brisure des récipients » et maintenant nous essayons de recoller les morceaux ensemble. Ainsi nous tirons la lumière de la correction AB SAG, la lumière qui ramène vers le bien, qui nous connecte. La lumière supérieure, le Créateur, est révélé dans ce récipient corrigé,

Tout le processus est cliar. Nous essayons de nous connecter et voyons que nous n’y arrivons pas et alors nous demandons de l’aide à la lumière environnante et elle nous connecte et nous remplit en transformant la lumière environnante en lumière intérieure

La question est de savoir comment expliquer tout ceci à chacun pour qu’il puisse le comprendre? Je dis que nous devons nous connecter au-dessus de nos questions.

Nous n’avons jamais agis correctement tout au long de l’histoire, mais si nous nous connectons nous devenons « une famille » en qui chacun s’aime et prend en compte les besoins des autres.

A présent, dans la connexion que nous avons atteint, nous regardons chacun et voyons qu’il y a différentes couches, différentes parties dans la société, celles-ci demandent plus d’attention: les personnes âgées, les enfants, les jeunes couples, les mères célibataires et les pauvres qui vivent simplement dans la pauvreté, et il y a les riches. Ce n’est que par la connexion que nous découvrirons qu’il est possible de distribuer les ressources correctement.

Maitnenant, il y a des dirigeants assis dans les ‘tables rondes » alors montrons leur comment nous pouvons avant tout atteindre l’unité. ensuite nous arriverons à répartir notre « gâteau » général. Si nous le faisons de notre connexion et amour, il n’y aura pas de reproches. La société s’unira et se consolidera, aspirant au bien, à l’optimisme, la satisfaction et la tranquillité.

Nous pouvons expliquer tout cela sans mentionner « la lumière qui ramène vers le bien ». Même si nous savons que la lumière réalise tous les bons changements, les gens n’ont pas besoin de le savoir. La lumière les atteindra par les kabbalistes qui sont parmi nous.

De la 2ème partie du cours quotidien du 20/6/12 « atelier »

Rassembler la récolte et nourrir les affligés

Dr. Michael LaitmanQuestion: Le Créateur veut que nous soyons un exemple pour le monde entier afin que nous puissions développer la méthode et être le lien de transition. Quels changements devons-nous faire dans notre désir d’atteindre ce que nous lisons dans les livres des kabbalistes pour vraiment devenir un exemple pour le monde entier ?

Réponse: Tout d’abord, nous devons être le «chef». Les lettres du mot «Israël» (ישראל) se décomposent dans l’expression « ma tête » (ראש לי) .Nous devons vérifier ce qui se passe dans le monde, quelle est la volonté du Créateur, et comment nous pouvons devenir un « adaptateur », reliant Ses plans et Ses désirs avec le monde, ainsi que la façon de rapprocher le monde de la réalisation. Que le Créateur détermine le nouvel état ​​du monde, pendant que le monde va de l’avant pour désirer prendre cet état. Pour cela je dois être au milieu comme intermédiaire, mentor, éducateur, assistant.

C’est notre travail. Tout ce qui incombe à Israël est de donner un exemple, de «jouer» avec le monde, en l’aidant à acquérir la bonne forme, pour expliquer ce qui se passe, pour parler des raisons des troubles. Après tout, dans le sens spirituel, les gens sont de « petits enfants », et nous devons patiemment prendre soin de leur développement, en nous imprégnant de leurs soucis.

Dans le passé j’étais loin de cela et ne comprenais pas pourquoi j’avais besoin d’une connexion avec toute l’humanité. Au long de toute ma vie passée, je suppose que je restais enfermé dans le milieu scientifique que j’ai aimé, tout en m’offrant toutes les nécessités matérielles. Je voulais atteindre, comprendre et tisser ensemble l’image de la réalité, et je n’avais pas l’intention d’abaisser mon regard vers ce qui se trouve au-dessous de ce niveau. Pourquoi un chercheur de l’univers aurait-il besoin de tous ceux qui sont simplement désorientés au sujet de cette question ou qui ne s’en soucient pas du tout? Ce fut ma position.

Cependant, après je suis parti du mépris orgueilleux égoïste envers ceux qui m’entouraient et j’ai atteint la position opposée, où je suis prêt à constamment «changer leurs couches ». Après tout, tout dépend de la conscience de l’importance, et sur le chemin spirituel, il devient évident que c’est notre travail, que c’est ainsi que nous facilitons la correction du monde et donnons du plaisir au Créateur.

Il n’y a pas de travail plus élevé que celui-ci. Ce n’est pas un hasard s’il est écrit que la personne qui laboure son champ pour nourrir les affamés effectue le travail spirituel des prêtres. Nous n’avons tout simplement pas compris ce qu’est  la tâche des Cohanim .Sous la « magnificence » extérieure, quelque chose de complètement différent est caché – des soins pour ceux qui sont petits. Dans une famille, les enfants sont les plus importantes et tout tourne autour d’eux. Voilà comment nous devons agir pareillement. C’est ce qu’on appelle « le royaume de prêtres», où nous n’avons pas d’autre chose que ce travail. Nous créons la correspondance entre le Créateur et les créatures, en adaptant leurs désirs à Sa révélation.

Question: Qu’est-ce qui nous manque pour cela maintenant?

Réponse: Nous avons besoin de beaucoup de personnes qualifiées. Tous nos amis doivent passer par des cours pour les enseignants et les organisateurs. Nous avons les ressources et nous devons les réaliser de plus en plus, plus largement, plus profondément et de façon plus élevée. Nous avons besoin du travail massif sur l’éducation, ce qui nécessitera des efforts de tous, sans exception. Et puis, une fois que nous serons prêts, nous devrons réfléchir à la façon d’allers vers un large public.

Nous devrions  le faire immédiatement, et nous sommes déjà en retard. C’est honteux que tout le monde ne m’entende pas. Cela me fait peur par rapport à ce qui pourrait arriver dans le pays dans un proche avenir. Après tout, tout dans le monde est rigidement interconnecté et  nous sommes seulement  en mesure d’ «édulcorer  » ce qui se passe, avec notre travail.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale du  13/06/12, L’Arvout

Qui faut-il blâmer?

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam: « Arvout (Garantie mutuelle) »: Il est dit au sujet des actes d’un individu d’Israël qu’il font pencher le monde entier sur léchelle de mérite.

Question: Que signifie faire pencher le monde entier sur une échelle de mérite?

Réponse: Cela signifie que je me soucie des gens et ne blâme personne, sauf moi-même, et prends sur moi de les corriger. Bien sûr, la Lumière supérieure est nécessaire pour le faire, mais je suis celui qui élève MAN et effectue le travail qui va corriger le monde.

Si nous regardons vraiment le monde avec toutes ses horreurs, ce qui s’est passé et ce qui est à venir, alors nous devons admettre que c’est de cette façon que  le désir corrompu de recevoir se comporte, car il est dans la dissimulation. Je peux le corriger, pour l’éclairer un peu avec la Lumière qui ramène vers le bien. C’est ce que devrait être mon attitude envers tout ce qui s’est passé dans le monde, à partir de l’Antiquité jusqu’à nos jours.

C’est ainsi que les kabbalistes le voient. Par conséquent, il est difficile de les identifier avec le public, avec des gens religieux qui maudissent tous les méchants dans le monde à travers l’histoire. Après tout, ce sont des «marionnettes» qui remplissaient le désir général de l’humanité de recevoir. Qu’est-ce qui peut être fait quand la Lumière est opposée au récipient et qu’il n’y a pas de Massakh (écran) entre eux, bien qu’ils devraient déjà y en avoir un, lorsque le système qui les équilibre fait défaut, lorsque l’ « adaptateur » est manquant?

Lorsque la Lumière et le  récipient se rapprochent l’un de l’autre, ils créent un «court circuit » entre eux, ce qui entraîne des guerres et autres catastrophes. C’est parce que les ténèbres se révèlent, l’abîme qui existe entre les deux opposés. Quand un kabbaliste regarde cela, il comprend la raison de tout ce qui se passe. Il essaie de faire tout ce qu’il peut, mais il voit aussi qu’il n’y a pas de raison de blâmer les méchants pour leurs actions.

Nous ne devons pas prier pour la mort des pécheurs, mais pour  leur correction.

De la 4 èmepartie du cours quotidien de Kabbale du 06/06/2012, « Arvout (Garantie mutuelle) »