Category Archives: Humanité

L’intention et l’acte de diffusion de la Kabbale dans le monde

Dr. Michael LaitmanCommentaire : Des plaintes se produisent par le fait que vous ouvrez la sagesse de la Kabbale, non seulement aux Juifs, mais aussi au monde entier. Qu’en dites-vous  ?

Réponse :
Il est écrit dans les Prophètes que les nations du monde transporteront les Juifs sur leurs épaules au Temple. Où vont-ils obtenir les connaissances et le désir de réaliser ce travail ? Ils doivent aspirer à leur rédemption et comprendre que cela leur parviendra uniquement par le peuple d’Israël, et ainsi ils nous porteront au Temple. Sinon, nous n’y parviendrons pas, mais seulement ensemble.

Les nations du monde font pression sur nous et nous poussent vers l’avant, car nous n’avons pas de force ou de désir particulier pour cela. L’intention vient de nous, et la force doit venir d’eux. Pour ce faire, il est nécessaire de se livrer à la diffusion avec eux.

Question :
Est-ce à dire qu’ils doivent aussi nous motiver par une pression intense, la souffrance et les guerres…?

Réponse :
Pas seulement à travers cela. Ils nous prendront consciemment sur leurs épaules, nous amenant à Jérusalem, et ensemble avec nous ils arriveront là d’eux-mêmes. À propos de cela, il est dit par le prophète Isaïe : « Les peuples viendront les prendre pour les ramener en leur pays, et la Maison d’Israël les possédera comme esclaves et comme servantes sur la terre du Seigneur… » (Isaïe 14:2)

Mais est-il possible d’y parvenir sans la diffusion aux nations du monde ? Après tout, il est nécessaire qu’elles aient la connaissance sur ce qui peut les sauver ainsi que le monde entier.

Nous devons mener consciemment notre travail commun et nous aider mutuellement : nous dans l’intention, eux dans l’action.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 14/05/14

Le Temple est la mesure du niveau spirituel

laitman_560Question : Pourquoi est-ce que le Second Temple a été détruit ?

Réponse :
Le Premier et le Second Temple ont les deux été détruits afin que les Juifs puissent être dispersés parmi les nations du monde ; ils ont posé les ingrédients de certains éléments de connexion avec la force supérieure de la nature et avec l’achèvement de leur développement, à partir de la fin du 20ème siècle ils ont commencé leur élévation. Il est dit que les Juifs sont partis en exil afin de collecter les âmes des nations du monde.

Les deux Temples symbolisaient la réalisation d’un niveau très élevé de la Lumière spirituelle, le niveau de Haya, et le Second Temple symbolisait le niveau de Neshama (l’âme).

Par la suite, les Juifs devaient « chuter et se dissoudre » à l’intérieur des nations du monde. Toujours en vertu de la notion de « nations du monde », la signification n’est pas ce que nous nous imaginons d’habitude, parce que selon les racines spirituelles, il y a seulement 70 nations du monde, et les Juifs devaient être dispersés et s’assimiler parmi eux. Il a été dit qu’à la fin du 20e siècle, la correction générale du monde commencerait, étant réalisée d’abord par la nation d’Israël puis progressivement rejoint par le reste des nations.

De KabTV, « A propos de Notre Vie » du 04/06/15

Des enseignants spirituels

laitman_933Question : Est-ce que les Juifs doivent devenir des enseignants pour tous les gens qui veulent la sagesse de la connexion ?

Rép
onse : Certes, il est dit qu’Israël sera un royaume de prêtres et une nation sainte, et qu’à travers eux toutes les nations du monde seront bénies. En d’autres termes, les Juifs vont devenir des enseignants pour les nations du monde dans la sagesse de la connexion et l’union de l’humanité toute entière, de telle sorte qu’avec cette unité, la puissance supérieure sera révélée. Mais cela arrivera seulement après qu’ils aient d’abord reconstruit cette méthode pour eux-mêmes. Seulement alors ils pourront la transmettre à tous les autres.
Par-dessus tout, ils doivent découvrir la conscience spirituelle latente en eux, atteignant un état permanent de connexion entre eux et devenant un seul tout, et puis ils pourront expliquer, enseigner et transmettre cette caractéristique à leurs élèves. Mais même si les Juifs étaient près d’atteindre l’unité et sans être impliqués avec les autres, les 70 nations seraient attirées dans un accord avec eux. L’essence de la méthode n’est pas dans le fait de s’asseoir et de l’étudier. Il s’agit de l’unité de la pénétration mutuelle, l’adhésion, la connexion, la proximité l’un avec l’autre, et la réciprocité interne lorsqu’ils commencent à se ressentir comme un tout unique et unifié. Leurs désirs égoïstes commenceront à fondre comme des morceaux de fer ou d’or, devenant une seule masse.

Question :
Mais pour toute personne moderne, cela semble effrayant parce que cela signifie la perte de son « soi ».

Réponse :
Au contraire, la personne acquiert son soi parce qu’elle est unie à toute l’humanité. Son soi grandit huit milliards de fois, et cela deviendra son soi éternel et rendu parfait.

De KabTV, « La Dernière Génération » du 04/06/15

Lorsque nous serons tous heureux

Question : Quel genre d’unité le peuple d’Israël doit-il atteindre pour ressentir des changements positifs ?

Réponse :
La sagesse de la Kabbale offre une méthode unique d’unification dans un cercle, dans lequel chacun essaie de comprendre l’autre et s’annule face à lui. Dans ce cercle, tous sont absolument égaux et chacun est inclus dans tous. Dans le cercle, nous avons une discussion selon des lois uniques, et de cette façon nous effectuons des exercices qui nous aident à nous unir, à nous abaisser et à élever les autres. C’est une méthode très simple qui permet, dans un délai de dix minutes de travail dans le cercle, de ressentir comment en son centre une force unificatrice unique est éveillée. Des discussions dans des cercles de ce genre sont actuellement organisées partout en Israël. Leur but est de montrer à une personne que si nous nous unissons selon des lois particulières, nous découvrons la bonne force qui est cachée dans la nature, le pouvoir de l’unité et de l’amour.

La personne est construite sur l’égoïsme seul, sur la force du mal, sur le désir de recevoir du plaisir au détriment des autres, de se préoccuper uniquement d’elle-même. Dans le désir de recevoir du plaisir lui-même il n’y a rien de mal ; ce qui est mauvais c’est qu’il agit tout en causant du tort aux autres et qu’il nous rend ennemis. Mais si nous découvrons la bonne force de la nature, alors il nous apprendra comment il est vraiment possible d’avoir du plaisir mais non au détriment des autres. Il s’agit de vrai plaisir. Ainsi, entre nous il n’y aura pas de concurrence, de lutte ou de guerres ; une telle unité apparaîtra plutôt dans laquelle il y aura de la bonté pour chaque personne. Et plus notre unité sera forte, plus chacun se sentira mieux.

C’est une méthode très pratique et simple. Elle nous invite à être heureux, alors que nous le refusons. Mais dès le moment où nous sommes d’accord et commençons à travailler sur notre unité, le monde entier alors ressent de bons changements immédiatement, car nous sommes tous connectés dans le monde entier en un seul réseau invisible. La bonne force que l’on découvre dans les cercles de ce genre partout dans le pays va commencer à développer et à nourrir le réseau qui nous connecte à de l’énergie positive, et chacun ressentira cela. Tout l’anti-sémitisme et l’attitude négative envers Israël disparaîtront très rapidement.

Du Programme de la Radio Israélienne 103FM, le 31/05/15

Une compétition utile

Laitman_514_02Question : Est-il possible de réussir sans concurrence ?

Réponse :
La concurrence positive et l’envie positive sont toujours utiles : « Voyez combien ils réussissent et moi pas ! » Les athlètes ressentent ce genre de compétition dans notre monde et cela les pousse à de plus grandes réalisations.

Lorsque nous acquérons les forces supérieures, l’envie nous motive à devenir meilleur, plus grand, et à coopérer mutuellement avec les autres afin d’agrandir notre âme en se connectant avec les autres, pour réussir à vous développer autant que possible, être sous l’influence de la Lumière Supérieure et lui ressembler. Cette concurrence est très utile. Il est dit : « L’envie des sages augmente la sagesse. »

Question :
Quel désir est plus naturel pour un athlète moderne, que son rival se casse une jambe ou que lui-même obtienne de meilleurs résultats ?

Réponse :
Bien sûr, il veut que ses rivaux se cassent une jambe et qu’il n’ait pas à faire la course avec quiconque. Après tout, l’ego ne bougera pas s’il n’a pas un motif pour lequel il estime qu’il est utile d’agir. Il doit se concentrer sur un certain objectif, puis le poursuivre.

Mais aujourd’hui, puisque l’homme est très égoïste et a déjà essayé d’atteindre de nombreux objectifs, il est très difficile de le faire bouger. C’est possible uniquement sous l’influence de l’environnement qui peut le convaincre de ne pas rester assis dans son fauteuil ! Sinon, il ne fera aucun mouvement inutile : canapé, télévision, séries TV, et voilà tout.

De KabTV, « Conversations avec Michaël Laitman » du 13/05/15

L’Homme dans un monde global

laitman_955Question : Qu’est-ce que le monde global ?

Réponse :
C’est notre monde dans tous les types de connexions possibles avec lui-même. Nous devons l’examiner pour ressentir sa nature globale universelle, nous ressentant comme une partie de celui-ci, devenant comme lui, et nous transformant en étant sa composante utile.

Question :
De quoi une personne simple a besoin venant de cela ?

Réponse :
De faire partie du monde. Sans cela, vous ne mènerez pas à bien votre mission, mais tôt ou tard les lois strictes de la nature vous pousseront à cela par la voie de la souffrance.

Tout d’abord, vous devez être utile à la société parce que vous êtes une partie de celle-ci, et vous ne pouvez pas y échapper. Dans la société doit prévaloir la complète compréhension qu’elle est intégrale et tout le monde en son sein dépend absolument de tout le monde. Ainsi, cela oblige tout le monde à être impliqué dans l’éducation intégrale, dans la sagesse de la connexion, car sinon vous n’obtiendrez rien de la société.

En outre, si vous ne voulez pas participer à cela, alors vous irez en dehors du cadre de la société. Vous ferez ce que vous voulez, mais personne ne va vous servir et personne ne vous aidera en rien. A travers votre manque de participation, vous collez une étiquette de rejet sur vous-même.

De KabTV, « Conversations avec Michael Laitman » du 13/05/15

Le futur réside dans une société homogène

laitman_944Tout d’abord, nous devons avoir une idée générale de l’état de notre monde d’aujourd’hui, comprendre qu’ils’effondre, vers quel précipice il se dirige. D’uatre part, nous devons réaliser que nous, l’humanité, n’avons aucun moyen de surmonter n’importe quel problème.

La seule solution est de devenir comme la nature. la nature est entièrement globale et intégrale. Nous sommes tous mutuellement reliés dans le monde entier. Donc, nous devons avoir la même forme que la nature. Ce n’est qu’alors que nous atteindrons la plénitude.

Toute la nature est tirée et attirée vers la complétude, la réciprocité et l’équivalence de forme. C’est comme l’atmosphère où les masses d’air froid et chaud sont équilibrées, le vent monte entre la pression et le manque de pression, ce qui met tout en équilibre. Donc, nous devons également nous connecter entre nous afin que la société devienne homogène, absolument unie.

Nous devons atteindre cet état. Sinon, nous allons entrer en collision avec la nature, quelque chose qui conduira à une explosion inévitable.
[153431]
De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 04/02/15, Talmud Esser Sefirot

Le monde d’aujourd’hui est une bombe à retardement

laitman_220La correction est uniquement dans l’unité universelle. Le monde d’aujourd’hui se trouve dans une position dont nous pouvons parler ouvertement et concrètement, sans aucune excuse.

Le monde entier et Israël ont atteint un tel état critique que nous parlons de l’avenir de l’être humain, sa famille, le pays et le monde. Il est impossible de continuer à se développer de la même manière ; le monde est au bord d’une terrible explosion.

Nous ne comprenons pas que notre connexion les uns avec les autres est une arme puissante avec laquelle nous pouvons tout changer. C’est comme les « quatre symboles de Souccot » (les branches d’arbres différents reliées entre elles et un bel agrume, symbolisant l’unité du peuple juif), la connexion entre chacun : tous les gens et les sages.

Avec ce moyen de connexion, nous pouvons gérer toute notre vie ; nous avons juste besoin de l’assimiler et de commencer à travailler. Il n’y a pas d’autre possibilité. L’unité est un moyen de parvenir à une volonté commune, aussi puissante qu’une épée tranchante.

Tout changement positif ne viendra qu’à travers la connexion entre nous. Si nous commençons tous à penser de cette manière, cela obligerait tout le monde, parce que la société inspire toutes nos pensées. Ainsi, nous nous influencerons l’un l’autre et nous nous unirons en une seule force de don sans réserve mutuel, qui commencera à révéler l’avenir, un meilleur état.

Des changements peuvent se produire très rapidement. La correction du monde est déjà dans l’aspiration pour cette unité, même si nous ne l’avons pas encore atteinte. Le monde est en train d’exiger cela. Il suffit de commencer et nous verrons combien nous progresserons.

Le système mondial tout entier est dans une tension interne terrible ; il devrait déjà être connecté. Nous voyons que le monde subit de terribles événements. Le monde entier est lié en un seul système, et les connexions entre chacun de nous sont extrêmement tendues.

C’est une véritable bombe à retardement qui fait constamment tic-tac. Nous sommes au bord de l’explosion dans l’environnement, la société, dans tous les domaines. La tension a atteint un tel point critique que nous ne savons plus comment en sortir, un tel état comme celui juste avant la guerre.

Par conséquent, le monde exige de nous seulement un petit effort pour l’unité. Il suffit de commencer, et nous allons passer à une vie meilleure immédiatement.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 04/02/15, Écrits du Rabash

Violente crise contre Israël à la CPI

Dr. Michael LaitmanDans les Nouvelles (The Huffington Post): «L’Etat de la stratégie de la Palestine de se joindre à la Cour pénale internationale (CPI) est une nouvelle approche qualitative des négociations bilatérales avec Israël et la maison de courtage américaine du » processus de paix « Cette stratégie n’a pas pour but de poursuivre la solution à deux Etats, qui est le titre du consensus international pour une solution pacifique au conflit israélo-palestinien. Mais,  la stratégie place tout le monde devant le test de choisir entre la mise en œuvre sérieuse de la solution à deux Etats, ou de faire un procès à l’occupation et aux colonies israéliennes devant les tribunaux internationaux.

« Ce qui est nouveau, c’est que le côté palestinien, qui est traditionnellement considéré comme faible et contraint de se soumettreà des décisions, a aujourd’hui le droit d’aller à la CPI pour poursuivre Israël pour crimes de guerre et d’autres pratiques liées à occuper un autre pays, d’un renforcement colonies illégales pour expulser de force les Palestiniens « .

Mon commentaire: Faire appel à la raison, à la justice et à une enquête indépendante est inutile. Tout est prévu à l’avance par le Créateur d’en haut parce que nous n’empêchons pas l’inclusion des forces négatives dans notre développement. Nous les anticipons par notre désir de nous unir, et ce désir peut annuler tous nos ennemis, en les transformant en nos amis!

Les gens vivent dans le passé

laitman_959Aux Nouvelles (de RT): « Une équipe de scientifiques à l’Université de Californie, Berkeley et du Massachusetts Institute of Technology (MIT) a révélé le secret du cerveau humain: Pour nous sauver de la folie induite par un torrent en constante évolution de photos, formes et couleurs – à la fois virtuelles et réelles – le cerveau filtre les informations, échouant dans la plupart des cas, de constater de petits changements dans une période de 15 secondes.

« Cela signifie en vérité que ce nous ne voyons est, en fait, un mélange du passé et du présent. Selon la recherche, publiée dans la revue Nature Neuroscience, la stabilité est atteinte au détriment de la précision.

«Ce que vous voyez à l’heure actuelle n’est pas un nouveau cliché du monde, mais plutôt une moyenne de ce que vous avez vu dans les 10 à 15 dernières secondes», a déclaré l’auteur de l’étude Jason Fischer, Ph.D., un neuroscientifique au MIT.  »

Mon commentaire: En fait, nous ne voyons pas le monde mais notre état interne qui est projeté sur un écran dans nos cerveaux, et cela nous donne l’illusion que ce qui soit disant se passe est à l’extérieur de nous, sous nos yeux.