La spiritualité s’atteint par des efforts

out.jpgTout en lisant le livre du Zohar, nous devons immédiatement traduire tous les mots et noms en deux notions (qualités, forces, catégories) qui comprennent tout; ces deux notions sont la Lumière et le désir. Chaque personne doit se dire:  tous ces mots sont différents désirs et qualités en moi. Je dois les reconnaitre en moi et m’en servir à titre d’exemple, parce qu’à travers eux, le Créateur me montre la structure de mon âme, mon monde, ma structure intérieure et tout de qu’Il a créé dans l’existence. C’est ainsi qu’Il me révèle mon état éternel.

Nous devons essayer de voir ainsi ce que le Zohar nous raconte. Nous ne devons pas désespérer car tout s’atteint par des efforts. Dès que chacun d’entre nous a atteint la somme d’effort requis, il découvrira le Monde Supérieur.

Peu importe notre état de confusion lors des cours, combien nous sommes  » endormis », incapable de ressentir quoi que ce soit dans notre coeur et notre tête (sensation et compréhension), aucun de ces efforts ne dépendent de nous. Nous devons remercier le Créateur de nous avoir donné l’opportunité d’être en face de ce livre.

Les kabbalistes appèlent le Livre du Zohar, « le Livre », mettant en avant qu’il n’y a pas d’autre livre à part lui. En effet, le livre fait référence à la structure, le système ou méthode que le Créateur révèle à la création.

Cela ne dépend pas de la préparation d’une personne pour lire ce livre, tout dépend de son âme. Néanmoins, elle est à présent dans la meilleure situation possible, assise en face du livre et écoute le cours sur le Zohar. Cela signifie qu’elle est capable de le découvrir.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed