Les kabbalistes sur l’essence de la sagesse de la Kabbale, partie 17

Dr. Michael LaitmanChers amis, s’il vous plaît posez des questions sur des passages des grands kabbalistes. Je vous promets d’y répondre. Les commentaires entre parenthèses sont de moi.La sagesse de la Kabbale et la philosophie

Non seulement ce n’est pas le bon endroit pour discuter avec eux [les philosophes] au sujet de leurs conjectures fabriquées, mais aussi le temps des partisans de tels points de vues [pratiquement infondées] est déjà dépassé et leur autorité a été révoquée. Nous devons également remercier les experts de la psychologie matérialiste pour cela, ceux qui ont bâti son socle [réaliste] sur les ruines de l’ancienne philosophie [in fondée en pratique], en gagnant la faveur du public..Maintenant tout le monde admet la vacuité de la philosophie [ses conclusions], car elle n’est pas construite sur des fondations en béton [dans la pratique] [mais provient des hypothèses de l’intelligence humaine].

Cette vieille doctrine est devenue une pierre d’achoppement et une épine mortelle [pour qu’une personne ordinaire comprenne la Kabbale ]parce que là ils auraient été humiliés devant les sages de la Kabbale [c’est-à dire se corriger avec son aide, modifier leurs propriétés d’égoïstes à altruistes, puis étudier la Kabbale à travers leurs récentes qualités acquises puisque c’est la seule façon de comprendre l’essence de la Kabbale], et assumer l’abstinence et la prudence, la sainteté [de la propriété du don sans réserve] et la pureté avant que les sages divulguent, même la plus petite chose dans la spiritualité [la nature de don sans réserve et de l’amour], ils ont facilement obtenu ce qu’ils voulaient[ une connaissance externe instantanée ] de la philosophie formatrice [sans se corriger eux-mêmes]. Sans le paiement ou le prix [sans exercer l’effort nécessaire en eux-mêmes en se corrigeant], ils ont eux-mêmes arrosé leur source de la sagesse [les livres kabbalistiques] à satiété, et [sans fixer un objectif de correction] en s’auto abstenant de plonger dans la sagesse de la Kabbale [ autocorrection] jusqu’à ce que la sagesse ait presque été oubliée parmi Israël [remplacée par des arguments et des observations inutiles ].
Par conséquent, nous sommes [nous devons être] reconnaissants à la psychologie matérialiste de lui donner un coup mortel [à la philosophie inutile et sans fondement]. À l’heure actuelle, nous voyons que les contemplations philosophiques ne sont plus prises en considération. La «science» de la philosophie continue d’exister par inertie, et le mot «philosophie» a acquis un sens méprisable.
– Baal HaSoulam « La sagesse de la Kabbale et de la philosophie »

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: