Un nouvel « ordinateur » à chaque degré

Dr. Michael LaitmanEn montant les degrés spirituels, nous faisons l’expérience d’états contradictoires différents, de confusion, où on ne comprend rien. Il arrive que ce soit comme si vous perdiez tout à fait l’esprit. Après tout, lorsque vous passez d’un état à un autre, votre désir change.L’esprit est acquis au désir ; il ne fait que le servir. Plus le désir est grand, plus votre esprit grandit pour servir le désir, pour l’aider à se remplir. C’est notre façon de fonctionner.

Lorsque votre désir est remplacé par un autre, vous avez acquis un nouveau désir, et votre esprit précédent disparaît. Et entre les degrés vous vous sentez comme si toutes les informations avaient été supprimées de votre « ordinateur », et vous ne savez plus comment le faire fonctionner. On dit que le Baal Shem Tov avait même oublié les lettres et avait dû réapprendre à lire « depuis le début. »

C’est un état particulier. De cette façon il est montré à l’homme qu’il n’est qu’une machine. Un désir disparaît, la mémoire disparaît, et vous sentez que vous ne savez plus comment faire les gestes les plus simples avec une main ou une jambe, sans parler d’avoir à se rappeler les noms de personnes ou de choses qui se passent autour de vous.

Cela peut sembler être une anomalie mentale. Mais dans le même temps, une personne comprend et estime que tout cela se passe pour lui, comme si lui-même s’analysait de côté. Il y a un point où vous sentez: «Cela se passe pour moi. Regardez-moi! En ce moment je suis un vase vide qui manque de sensations et d’esprit. Je vais recevoir une nouvelle sensation et un nouvel esprit! ».

Il s’agit d’un remplacement absolu. Vous faites l’acquisition d’un nouvel «ordinateur», et vous avez besoin de le charger avec de nouveaux programmes, tout doit être fait dès le début. C’est ainsi que nous avançons.

Du cours quotidien de Kabbale 24/12/2011, Écrits du Rabash

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed