La tâche la plus difficile est de demander

Dr. Michael LaitmanGrâce à nos études de Kabbale, nous comprenons enfin que le Créateur a effectué, effectue, et effectuera toutes les actions. Et tout ce qu’on exige de nous est une demande qui constitue notre liberté de choix. C’est-à-dire que nous devons vouloir demander au Créateur de nous corriger.
Tout ce que le Créateur a fait avec nous avant, n’a pas eu besoin de notre consentement; nous avons obéi à l’ordre direct de notre nature, et donc nous n’avions rien à demander. Nous avons simplement suivi notre instinct naturel, satisfaisant notre désir croissant dans toutes ses manifestations. Toutefois, afin de nous donner une occasion de nous développer par nous-mêmes , d’acquérir la connaissance de soi, et de révéler le Créateur et Ses actions, à un certain moment, le Créateur commence à agir contre notre nature.
Ce tournant se produit dans notre génération. Le Créateur ne nous suit pas en nous poussant en avant, mais se trouve en face de nous, et exige que nous nous rapprochions de Lui denotre propre volonté. En fait, c’est notre travail: mobiliser les forces en nous-mêmes, les désirs, et la compréhension que nous devons nous rapprocher de Lui. Et nous ne pouvons pas le faire de  nous-mêmes; nous ne pouvons que demander, exiger de lui qu’Il nous rapproche.
Pour ce faire, nous avons besoin de venir travailler ensemble pour découvrir en nous-mêmes le désir du don sans réserve mutuel. Nous devons recréer en nous-mêmes la forme désirée du Créateur, la propriété parfaite du don sans réserve. Nous devons aspirer au sein de notre groupe afin d’atteindre de telles relations entre nous, et que la force, qui existe dans la dissimulation,  se révèle. Cela signifie révéler le Créateur, le connaître, afin de nous attacher à Lui.
Ensuite, nous allons avancer et nous gouverner. Mais tout comme avant, nous avions obéi aveuglement à notre désir égoïste, sans même y penser, alors que maintenant nous voulons obéir au Créateur avec la même dévotion. Après tous les problèmes, les défis, et l’examen, en dépit de nos objections et  de notre résistance, nous voulons être entièrement gérés par Lui et devenir Ses ouvriers fidèles, comme il est dit: «L’amour couvre tous les crimes».

Et la clé dans ce processus est de trouver le point pour aborder le Créateur, demander le changement et nous corriger à chaque fois. Nous ne devrions pas chercher en nous-mêmes les forces et les moyens de devenir des «justes», faisant de «bonnes actions».

De toute évidence, il est impossible d’arriver à la vraie prière en une fois, et nous avons à passer beaucoup d’examens sur le chemin vers elle. Mais le principal obstacle ce sont les pensées d’une personne qu’il est le maître de ses actes et doit se corriger lui-même et son environnement par ses propres forces. Il oublie qu’il est simplement l’argile dans les mains du Maître, et qu’«il n’ya rien hormis Lui », le seul qui a effectué, effectue, et effectuera toutes les actions. Et notre liberté de choix, qui nous est donnée de nous rapprocher du don sans réserve parfait, n’est que de le demander venant de cette propriété , cette force, qui va régner entre nous.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 27/07/2011, article n° 50 Shamati

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed