La langue n’est pas un obstacle à l’unité

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment pouvons-nous surmonter les barrières linguistiques et nous unir au congrès européen à venir?

Réponse: Je ne pense pas que le problème soit avec les langues. Le fait est que nous n’avons pas à nous parler beaucoup les uns aux autres, mais nous avons besoin de penser à l’autre et essayer de ressentir l’autre, la langue n’est pas à blâmer. Par exemple, beaucoup d’entre vous avez des animaux qui ne peuvent pas parler, mais vous les ressentez et ils vous ressentent. Alors, quel genre de langage pouvons nous parler ici? C’est la langue des signes, le langage du corps. Une langue n’est pas la parole, mais le transfert d’émotions. Donc, je ne pense pas que le problème soit dans les langues différentes.

Le problème est que nous ne pensons pas à l’autre parce que nous ne ressentons pas l’importance à ce sujet. Nous n’avons pas encore réalisé la nécessité de l’autre pour la réalisation spirituelle et ne nous sentons pas dépendants les uns des autres dans l’ascension spirituelle.

Il y a des centaines de mes amis qui sont en face de moi. Si j’ai bien compris que tout en me rapprochant d’un pouce, je m’élève d’un pouce. Si je ressentais clairement cela à l’intérieur de moi, j’aurais certainement essayé de le faire et aurais réfléchir à la façon d’être plus proche d’eux. Toutefois, étant donné que je n’ai pas cette confiance, le sentiment de m’élever signifie d’aller vers eux, et pas même en m’élevant, mais juste à l’intérieur du groupe, dans sa consolidation, l’unité – quand je ne fais pas ça. Je ne comprends toujours pas que c’est précisément la compression interne entre nous qui créera que la pression dans laquelle la Lumière jaillira.

Depuis la leçon virtuelle du 17/03/13

 

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: