Placer le Créateur au service de l’objectif

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, « L’Arvout » (Garantie mutuelle) : « Du côté positif, s’ils gardent l’Arvout jusqu’à ce que chacun se soucie et répond aux besoins de ses amis, ils peuvent pleinement garder la Torah et les commandements, ce qui signifie apporter contentement à leur Créateur. »

Les relations avec le Créateur sont établies dans un récipient collectif sous l’influence de la Lumière générale. La forme générale du don sans réserve qui nous est révélée est le Créateur. Par conséquent, comme il est écrit : « Israël, la Torah et le Créateur sont un. »

Mais pour l’instant, nous devons considérer le Créateur comme un moyen et non comme le but. Notre objectif devrait être la connexion dans le groupe et la garantie mutuelle. Si je définis la garantie mutuelle comme objectif immuable et qu’il n’y a rien de plus sublime que cela, je dois mettre toutes les forces ensemble, et le Créateur me sert à ça.

En exigeant la Lumière qui ramène vers le bien, nous voulons vraiment que le Créateur nous serve et nous corrige. C’est la raison pour laquelle nous l’attirons, et il n’y a rien à se reprocher. Finalement, c’est sur cet état qu’il est écrit : « Mes fils m’ont vaincu. » Notre approche ici devrait être très pratique et efficace.

Donc, nous formons un récipient collectif et développons notre attitude envers le Créateur, nous commençons à comprendre qui et ce qu’Il est, et ce qui se cache derrière ce concept.

Tout est atteint dans les récipients (désirs), dans les désirs, et non par des pensées abstraites qui n’ont rien à voir avec la compréhension du Créateur. Nous ne nous sommes pas encore rapprochés de Lui, mais nous sommes déjà en train d’essayer de L’imaginer, et par cela, nous créons une idole…

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 05/05/13, « La Garantie Mutuelle »

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: