Une personne peut-elle se réincarner en chat ?

Dr. Michael LaitmanQuestion : Puis-je être incarné en chat dans le prochain cycle de la vie ou vais-je être également une personne ?

Réponse : Une personne reste toujours une personne, un homme – un homme, une femme – une femme, et un chat – un chat. La matière reste la même matière.

Toutes les théories et les fantasmes à propos de la réincarnation des âmes en divers animaux et même en plantes sont erronés.

Et en général, l’âme ne fait pas partie du corps. Le corps existe uniquement pour créer les conditions de développement de l’âme. Mais dans la mesure où l’âme est développée, le corps commence à recevoir de nouvelles caractéristiques physiques, qui nous aident à développer l’âme davantage. Tout se passe uniquement à cette fin.

Question : Je ne comprends pas ; qu’est-ce qui se passe avec une personne après sa mort ?

Réponse : Ne voyons-nous pas ce qui arrive à une personne après que son corps meurt ? Le corps pourrit et se transforme en poussière. Si une personne ne développe pas l’âme en elle, alors seule un élément conscient de l’âme reste, qui doit créer à nouveau un corps.

Question : Qu’est-ce qui se passe si j’ai développé une âme ?

Réponse : Si vous avez développé votre âme au niveau nécessaire, ce qui signifie que vous l’avez corrigée absolument, alors vous n’avez plus aucun besoin d’être incarné dans ce monde, et l’âme vivra pour toujours.

Question : Est-ce que cette âme elle-même sera mon « moi » ?

Réponse : Précisément l’âme est le « soi ». Une personne est son âme, tandis que le corps est seulement un matériau qui l’accompagne et l’aide au développement de l’âme.

Question :
Alors, pourquoi les Kabbalistes écrivent-ils parfois qu’une personne se réincarne en animal, par exemple, en cochon ?

Réponse : C’est écrit métaphoriquement. « Réincarné en cochon » signifie que les désirs comme ceux d’un cochon viennent à une personne, qu’elle avait apparemment abandonnés il y a longtemps.

Tout comme parfois dans la vie d’une personne, elle se comporte comme cela et nous l’appelons un « cochon ». Dans le même sens, les Kabbalistes parlent de l’incarnation en cochon, ce qui signifie que de telles caractéristiques comme un cochon apparaissent chez une personne, mais il est clair qu’elle reste une personne.

D’un Programme de Radio Israélienne sur 103FM, du 01/02/15

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: