Category Archives: Créateur

Le développement humain intra-utérin et le développement de l’âme

Question : Comment les neuf mois de développement humain intra-utérin sont-ils liés au développement de l’âme ?

Réponse : C’est absolument clair. Si vous prenez Talmud des Dix Sefirot, sa dixième partie s’appelle « Embryon » et la onzième partie « Allaitement ». Elle ne parle pas de l’être humain, mais de l’âme qui tire son origine du système spirituel appelé « Père et Mère ». Et ce qui se passe dans notre monde est une copie de la naissance spirituelle.

Ce sujet est très intéressant car il est décrit clairement, avec des détails plus puissants que ce que nous savons de notre vie. La science de la Kabbale parle de choses que nous ne pouvons pas découvrir dans notre monde.

Nous savons comment une personne est conçue, comment elle est née, comment un fœtus se développe, mais nous ne comprenons pas les processus internes. Nous ne comprenons pas l’essence, la source de la raison pour laquelle cela est arrangé de cette façon et pas autrement. Ce qui se trouve chez une femme est un système très intéressant, semblable au Créateur.

Remarque : Il est intéressant de noter que les kabbalistes ont écrit sur cela il y a 3 500 ans.

Mon commentaire : Ils l’ont écrit à partir de l’atteinte du système supérieur. Par conséquent, ils ont expliqué comment un fœtus se développe, pendant combien de temps : sept, neuf ou douze mois. Il y a eu des cas où les femmes ont accouché même à 12 mois.

Les kabbalistes ont écrit comment donner naissance, comment et dans quelles conditions, comment une personne devrait se développer lorsqu’elle naît, qu’une période d’allaitement est possible jusqu’à deux ans, comment une femme devrait se comporter après l’accouchement pour se rétablir plus rapidement, etc. Ces livres contiennent une énorme quantité d’informations. Cela vaut la peine d’étudier cette science.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 30/12/2018

Une seule force responsable de tout

Question : Si le Créateur inclut toute la réalité, est-Il alors entièrement responsable de tous les problèmes du niveau inférieur de notre monde ?

Réponse : Personne n’est responsable sauf le Créateur. Le Créateur commence et accomplit tout, prend toutes les décisions et obtient des résultats. C’est la même force.

Il nous guide à travers toutes les banalités et les problèmes de la vie, nous pousse dans toutes les directions et nous mène à toutes sortes de conflits.

Nous sommes perdus dans cette vie, et c’est précisément à cause de ces circonstances, de ces « montagnes russes », le long desquelles nous faisons constamment des va-et-vient, pour parvenir à un état où nous devons nous détendre, nous abandonner au courant qui nous transporte, et souhaiter être uni avec cette force qui gouverne tout.

Puis-je y arriver ou pas ? Si je le peux, je n’ai besoin de rien d’autre car tout devient soudainement statique, calme et serein. Il n’y a qu’une seule pensée : le but de la création, et ce but est incarné en nous.

Cette pensée attire toutes sortes de changements dans ma perception en moi, et ce film intérieur qui se déroule en moi, je le perçois comme un monde extérieur à moi. Mais en fait, il n’existe pas, tout se passe à l’intérieur de moi.

Je dois m’adapter progressivement à cette image, vivre en elle afin qu’elle n’interfère pas avec moi, et ma perception incorrecte ne m’empêche pas de vivre dans ce monde aussi. Il en ressort que j’existe dans deux mondes : le monde supérieur que le Créateur me montre et le monde qui représente ma conscience déformée.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 27/01/2019

Qu’est-ce qui est plus fort : le temps ou la patience ?

Question : Vous avez écrit sur Twitter : « Si vous changez, le monde changera. Et n’exigez pas de changements du monde si vous ne changez pas vous-même. Améliorez-vous et tout changera. »

« Le monde ne dépend que du changement d’une personne, pas du changement des autres. Vous constaterez qu’ils ne devraient pas changer. Le monde entier est entièrement corrigé. »

Lors de ces processus, qu’est-ce qui est plus fort : le temps ou la patience ?

Réponse : Le temps ne dépend pas de nous. La patience est quelque chose qui dépend de nous. Mais nous pouvons, avec l’aide de notre patience, changer le temps, l’accélérer ou le ralentir. Par conséquent, j’estime que la chose la plus importante est notre attitude à l’égard du monde, que nous changeons le plus rapidement possible, et alors nous verrons le monde évoluer rapidement dans la bonne direction.

Question : Au final, il s’avère que le temps sera sous notre emprise ?

Réponse : Nous contrôlerons le temps  et le changement du monde dépendra de nous, en fonction de nos propres changements.

Question : Qu’est-ce que cela a à voir avec la patience ?

Réponse : La patience signifie que nous n’avons pas à souffrir, nous ne devons pas attendre que quelque chose change. Nous devons nous changer nous-mêmes.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » du 03/02/2019

Kabbale et superstition

Question : Qu’est-ce que la Kabbale dit à propos de la superstition ?

Réponse : La superstition est une invention de notre monde, c’est de la psychologie et rien de plus.

La Kabbale n’a rien à voir avec toutes les croyances, superstitions et tout ce qui est lié au mysticisme, c’est-à-dire tout ce qui est en ce monde.

Oubliez la superstition, consacrez-vous à la découverte du monde supérieur et du Créateur, et vous verrez que cela remplacera tout pour vous. Vous recevrez des réponses à toutes les questions, en outre des réponses explicites et claires, et vous commencerez à travailler avec votre âme.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 23/12/2018

Est-il possible de prédire avec précision l’avenir ?

Question : Dans quelle mesure la perception et la compréhension des racines spirituelles intemporelles nous permettent-elles de voir l’avenir dans le cadre du monde matériel ?

Réponse : Je ne peux pas dire qu’il existe une correspondance exacte entre le spirituel et le matériel et que l’on puisse prévoir le futur. L’avenir dépend de nombreux paramètres qui vont au-delà de votre désiren particulier, venant de nombreuses personnes et de facteurs spécifiques.

Par conséquent, il est impossible de prédire avec précision l’avenir. Vous pouvez savoir de quelle manière il s’écoule, mais pas l’état qu’il prendra à chaque instant dans le temps.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 20/01/2019

Comment utiliser les problèmes envoyés par le Créateur ?

Question : Comment peut-on utiliser efficacement les problèmes, les soi-disant coups, envoyés par le Créateur ?

Réponse : Avec amour. Je comprends que ce sont, en règle générale, des sensations désagréables, mais nous devons les percevoir à dessein.

Dans la mesure où nous pouvons nous rapporter avec amour à la manifestation du Créateur dans tout ce qui nous entoure, nous commencerons à ressentir que Son attitude vis-à-vis de tout vient uniquement de l’amour et qu’il n’y a rien dans le monde à part l’amour.

Ce qui déforme le champ immense de l’amour, c’est uniquement notre disparité avec ce champ. Par conséquent, si quelqu’un a besoin d’être corrigé dans le monde, c’est uniquement vous, et vous ressentirez alors le monde entier comme parfait.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 27/01/2019

Est-ce que tout est prédéterminé ?

Question : Se pourrait-il que la souffrance ou la punition soit prédéterminée pour une personne et que l’on puisse les annuler à l’aide de la Lumière de la Kabbale ?

Réponse : Ce ne sont pas les souffrances ni les punitions qui sont prédéterminées pour chaque personne, mais le chemin à suivre pour la correction de son âme. Ce chemin peut être bon ou mauvais, mais c’est un choix personnel.

Question : En fin de compte, la souffrance est-elle utile ?

Réponse : Personne n’a besoin de souffrir, même un seul instant. Le Créateur est bon et ne désire que du bien. Par conséquent, chaque seconde de souffrance est enregistrée sur notre compte comme allant à Son encontre. Si nous voulons L’accompagner, nous devrions nous débarrasser de la sensation de souffrance le plus rapidement possible.

Question : Qu’est-ce qui nous développe le plus : souffrir du manque de quelque chose ou du désir ardent de plaisir ?

Réponse : Il s’agit uniquement de tendre vers le but, vers la vérité, et non vers le plaisir ni d’éviter la souffrance.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 18/11/2018

Le plaisir de l’union

Question : Il existe de nombreux groupes de personnes dans le monde qui aiment se réunir. Quelle est la différence entre ces groupes et un groupe de kabbalistes ?

Réponse :
En effet, il existe de nombreux groupes dans le monde qui utilisent différentes méthodes d’union et ils en tirent un grand plaisir. Les gens dansent et chantent ensemble, etc. C’est impressionnant de voir à quel point ils prennent plaisir à être ensemble.

Comment pouvons-nous distinguer un groupe kabbalistique de tout autre groupe qui s’unit et reçoit du plaisir de l’union ?

Le fait est que le but des groupes ordinaires est de s’amuser. Mais l’objectif de l’union dans les groupes kabbalistiques est d’apporter du contentement au Créateur, et dans la mesure où ils aspirent à cela, ils s’élèvent au niveau du Créateur.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 20/01/2019

Séparé du Créateur

Question : Si le plaisir est une forme de Lumière et que le Créateur est la seule source de Lumière, comment la réception du plaisir peut-elle être détachée de la source ?

Réponse : Ce soi-disant « plaisir détaché de la source » n’est pas un plaisir venant du don, mais de la réception. Dans notre monde, tous les plaisirs sont comme cela.

Question : Cela signifie-t-il que s’il s’agit d’un plaisir venant du don sans réserve, alors il n’est pas détaché de la source mais est uni à celle-ci ? Est-ce que toute la douceur vient de là ?

Réponse : Oui, la nourriture, le sexe, la famille, la richesse, l’honneur et le savoir sont tous des plaisirs de notre monde que nous recevons en dehors du Créateur. Par conséquent, ils sont tous transitoires, ne subsistent pas, ne peuvent pas être éternels et finissent tous mal.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 20/01/2019

Le Créateur peut-il souffrir ?

Question : Le Créateur peut-il souffrir ?

Réponse : Nous ne pouvons rien dire à propos du Créateur. Nous parlons uniquement de la force du don sans réserve et de l’amour, qu’Il peut diriger vers nous afin de nous changer. Nous ne percevons le Créateur que dans nos sensations, c’est-à-dire non pas le Créateur lui-même, mais la manière dont nous pouvons Le ressentir.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 18/11/2018