Category Archives: Fêtes

Les racines spirituelles des traditions de ce monde

Dr. Michael LaitmanUne question que j’ai reçue: J’ai toujours pensé que BB est une organisation non-religieuse et qui n’a jamais forcé les laïques à suivre les traditions religieuses, mais récemment, j’ai entendu dire que vous observiez la Kashrout (Lois alimentaires juives) au cours de Pâque. S’il vous plaît expliquez-moi. Aussi, s’il vous plaît, donnez-nous votre avis si vous pensez que tout le monde devrait suivre la tradition.

Ma réponse: Nous sommes une organisation éducative et n’avons rien à voir avec une quelconque religion. Nous sommes basés strictement et exclusivement sur les principes de la Kabbale telles qu’ils sont énoncés dans trois sources kabbalistique authentiques: Le Zohar, les travaux du ARI, et ceux du Baal HaSoulam et du Rabash. Nous suivons leurs conseils en tout. Si vous avez des questions, s’il vous plaît demandez-nous et insistez pour que nous vous présentions notre source d’information.

Bien que Bnei Baruch ne soit pas une organisation religieuse et ne suit pas toutes les traditions religieuses (« commandements»- Mitzvot), nous pratiquons encore les actions qui dans notre monde constituent les branches qui découlent racines spirituelles. En surface, il semble que nous observions la tradition judaïque, mais en fait à l’origine nos actions proviennent d’intentions tout à fait différentes, et ont pour but la connexion sur le plan interne et externe, avec leurs racines spirituelles.

Je vous conseille vivement de relire « L’histoire de Pâque » et le commentaire du Ari à ce propos, Les « Portes des intentions » (Shaar HaKavanot). Vous comprendrez pourquoi en observant des actions spécifiques, nous nous élevons au-dessus de notre égoïsme (Voir aussi l’article du Baal HaSoulam « Ceci est pour Juda. »)

Le groupe d’Abraham a commencé à suivre de façon « irrationnelle » des rituels terrestre après avoir réussi à produire des actions spirituelles au sein de ses désirs corrigés et avoir clarifié leurs analogies corporelles. Ils ont perçu les actions spirituelles et terrestres comme un tout (la racine et la branche ou la cause et la conséquence).

Lorsque nous sommes tombés au niveau de la compréhension spirituelle des commandements (destruction du Second Temple), nous avons seulement continué à suivre nos traditions corporelles plutôt que spirituelle et les actions physiques entrelacées avec elles. C’est alors que les religions de ce monde ont été initiées.

Aujourd’hui, nous devons atteindre le monde spirituel et révéler les actions spirituelles. Ceci transformera nos traditions coutumières en actions spirituelles. Au lieu d’effectuer des actions de façon énergique ou mécanique, nous agirons consciemment et clairement, et verrons clairement l’impact de nos actions sur le Monde Supérieur. Autrement dit, l’accomplissement vient d’abord, il est suivi ensuite par les actions qui en découlent.

Je vous souhaite à tous de « sortir d’Egypte » et d’obtenir les intentions correctes alors que vous êtes à la table du dîner de fête!

Maintenant, un nouveau roi d’Egypte est né

Dr. Michael LaitmanLe Zohar, Chapitre Shemot (Exode), l’article 250: « Par crainte qu’ils se mélangeraient les douze tribus avec le reste des nations, qui appréciaient Israël, Il les exila en Egypte, qui était fière et méprisait et détestait Israël. Et ils étaient là jusqu’à ce que l’iniquité des Amorites fût pleine et ils sortirent vers leur propre pays, car il n’y avait plus de crainte de mélange avec le reste des nations »Comment pouvons-nous rapprocher de l’état souhaité lors de la construction de la ligne médiane au sein de nous-mêmes? La ligne du milieu qui est notre similitude avec la Lumière, à Celui qui donne sans réserve, ou le Créateur advient précisément en raison de l’état appelé « l’exil égyptien » qui se révèle en nous.

Mon désir égoïste devient si grand que je sens que je suis enfermé en lui et qu’il me contrôle. Alors, je commence à discerner entre moi et ma nature, entre moi et mon égoïsme, ou entre moi et mes propriétés.

Je voudrais changer mes propriétés, mais je suis incapable de le faire. Je vois qu’elles me nuisent ; je me rends compte que je me corromps, ma vie, la vie de ceux qui sont proches de moi, et le monde entier. Je mets moi-même et tout le monde en danger parce que j’existe dans cet égoïsme sans cesse croissant du fait que je ne peux pas le calmer. Pourtant, je suis incapable de faire quelque chose avec lui.

Puis, il arrive un état où une personne commence à comprendre que la force qui agit en elle, c’est une force étrangère. Elle ne s’identifie pas à elle plus longtemps. Elle commence à la percevoir comme son ennemi juré. C’est ce qu’on appelle: «Maintenant, un nouveau roi d’Egypte est né » (Exode, 1:8). Une personne commence à sentir qu’une nouvelle zone lui a été révélée, et que ce n’est pas lui, mais quelqu’un d’autre qui met en place tout cela pour lui. Cela pourrait être la nature ou le Créateur, mais ce n’est pas lui. Il ne sait pas comment s’en libérer.

Comme si de côté, une personne voit maintenant son désir de recevoir du plaisir comme quelque chose d’étranger à elle. Elle commence à discerner le Créateur comme celui qui organise tout cela pour elle. Elle a déjà la même attitude à la fois envers Pharaon et envers le Créateur.

L’homme éprouve alors une scission interne, en réalisant qu’il existe la Force Supérieure qui détermine tout ce qui lui arrive. Cependant, cette révélation ne se fait pas de soi-même, mais seulement après de nombreuses heures d’études, en se s’unissant avec des amis dans le groupe, et en travaillant dans la diffusion au cours de laquelle la personne est engagée pratiquement dans la sagesse de la Kabbale.

La lumière spéciale de la fête de Souccot

needUne question reçue: Il y a une seule Lumière Supérieure qui se révèle à chaque fête. Quelle est la lumière qui brille lors de la fête de Souccot, et comment nous en servir au mieux pour progresser?

Ma réponse: Chaque état spirituel correspond à des lumières particulières et désirs (Kelim), qui s’unissent. Les lumières influencent le désir, l’amenant à un état corrigé d’après un certain programme ou ordre. Les âmes d’une génération doivent faire ensemble les corrections.

Il y a deux types de Providence Divine: une individuelle et une générale. La providence générale réveille les Kelim (désirs) couche par couche, d’après leur niveau. Cela se produit d’une génération à l’autre, et force les désirs à se développer naturellement, suivant un chemin appelé « en temps voulu » – Beito.

Et d’après cette progression naturelle du temps, une lumière spéciale est en train de pénétrer ce monde qui fait progresser tous les gens ensemble. C’est une fête qui est le reflet de la racine spirituelle dans sa branche matérielle.

De plus, une personne dont le désir de spiritualité se réveille individuellement peut aussi se servir de ce réveil général pour avancer. C’est très efficace, car il y a une grande masse de désirs qui célèbre Souccot, même si c’est de manière symbolique,  traditionnelle.

Si nous ajoutons nos intentions à ce réveil général, nous nous aiderons les uns les autres.

La grenade est un symbole des désirs de l’âme

Building the Third TempleUne question reçue: Vous avez dit lors d’un cours que l’âme d’un homme consiste en 613 désirs égoïstes et qu’il doit les corriger vers le don en attirant la Lumière lors de l’étude de la Kabbale, pour arriver à la qualité « d’aime ton prochain comme toi-même ».

Cette correction des 613 désirs est appelée le respect des 613 commandements. Vous avez également dit que l’âme est comme une grenade (fruit) qui consiste en 613 pépins comme l’âme consiste en 613 désirs. Mais qui vérifie cela?

Ma réponse: Vous avez fait une description correcte. Il y a un article écrit sur la grenade qui parle d’un projet où des chercheurs ont pris un nombre de grenades de différents pays et ont compté leurs pépins. Chaque grenade avait un nombre différent de pépins – certaines moins de 613 et certaines plus, mais le nombre moyen de pépins était 613.

Pessach : universel et définitif

pesachLa semaine de Pessach correspond à Pe-ssach ( passer par dessus ) : ne choisir à partir de tout l’égoïsme, que les qualités qui peuvent être corrigées et utilisées pour le don sans réserve, au bénéfice des autres.

Lorsque l’homme commence a être convaincu que dans le monde entier, sa nature est la seule chose qui soit mauvaise et que cela le détruit, lui et les autres, il parvient à la conclusion qu’il ne veut plus qu’une seule chose ; se débarrasser de ce mal.

Quand il essaie de le faire ( en étudiant des textes kabbalistiques qui ne parlent que de cela, dans un groupe qui s’efforce de s’élever au-dessus du mal ), il découvre son incapacité à s’élever au-dessus de l’égoïsme.

La compréhension du besoin ( de sortir de l’égoïsme ) et le désespoir ( de le faire seul ) crée en l’homme un cri intérieur dirigé vers le Créateur, l’Unique, qui a fait cela …et alors, survient la sortie de l’égoïsme !

Que ce salut advienne à tous ceux qui le désirent durant cette fête !

Page 21 des 21« Première1718192021