Category Archives: Globalisation

L’intelligence artificielle remplacera-t-elle les gens ?

laitman_276_02Question : On prétend que bientôt l’automatisation et les robots remplaceront la plupart des métiers et les gens seront délaissés vers seulement les professions créatives. Quelle est votre opinion à ce sujet ?

Réponse :
 C’est le chemin naturel de l’avancement. À notre époque, la technologie, l’automatisation et la robotique prennent la place du travail humain. Alors que dans le passé, les machines effectuaient seulement des actions mécaniques, maintenant elles peuvent assumer des tâches qui correspondent à la logique humaine et fournissent des orientations technologiques. Il est possible de voir des navires, des avions et des missiles se diriger automatiquement. Bientôt, les voitures rouleront sur les routes sans chauffeur. Cela ne nécessite pas de compréhension ou de technologie particulière, mais seulement des capteurs, le guidage et la coordination. La personne sera totalement libérée pour le travail spirituel nécessaire.

Question : Qu’est-ce qui se passera si l’intelligence artificielle devient supérieure à l’intelligence humaine ? Ils disent que cela se produira au cours des dix prochaines années.

Réponse :
 Elle sera en effet supérieure ; un ordinateur calcule déjà plus vite qu’une personne. Mais nous ne parlons pas de cela, mais de l’atteinte spirituelle. L’ordinateur ne pourra jamais remplacer les gens dans le travail spirituel. Tout le reste est corporel et c’est le fonctionnement normal de la vie qui peut être facilement programmé et connecté à une machine.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 10/04/2016

Les réfugiés climatiques venant d’Afrique

laitman_955Commentaire : Les médias ont couvert les événements liés à la migration des réfugiés en provenance des pays arabes qui ont inondé l’Europe. Mais il y a aussi des réfugiés environnementaux.En Afrique du Sud, près de 14 millions de personnes souffrent de la faim. Les prédictions sont plus terribles. La désertification arrive rapidement sur le continent, revendiquant 10,6 kilomètres supplémentaires par an.

De plus, il y a l’effet « El Niño » : l’élévation importante de la température de l’océan Pacifique, à l’ouest du Pérou et de l’Équateur en Amérique du Sud, conduit non seulement à des climats plus chauds dans des zones étendues dans le monde et à des ouragans, mais aussi à des conflits et des guerres.

Réponse : Tout cela fait partie d’un seul système réciproquement connecté. Il semble à nos yeux que nous soyons séparés de la nature, que nous pourrions nous cacher, nous réchauffer ou nous refroidir, inventer des serres et autres. Mais rien ne résoudra le problème du climat. Par exemple, l’océan Indien est actuellement soumis à des changements énormes et commence à se tarir. Cela affecte toute l’Asie dont la population tourne autour de 4 milliards de personnes.
Les médias cachent beaucoup de faits concernant les changements dans la nature qui menacent de détruire la planète. Nous avons besoin de les révéler peu à peu, pour comprendre leur interrelation, leur intégralité, et notre influence sur eux à travers nos opinions, notre communauté et les connexions mutuelles. L’humanité, en tant que niveau le plus élevé de toute la nature, influence la nature à travers les pensées et les émotions beaucoup plus que tous les phénomènes « El Niño » et la « désertification ». Si nous devions commencer à être impliqué dans une connexion correcte entre nous et à nous amener à la forme et à la ressemblance du système général de la nature, à la garantie mutuelle (Arvout), nous apaiserions tout. Si nous créons l’équilibre au niveau d’Adam (Homme), cela passera automatiquement aux niveaux de l’animé, du végétal et du minéral, et les obligera à s’équilibrer.

Question : Que devons-nous faire pour commencer à nous équilibrer ?

Réponse : L’éducation est nécessaire et rien d’autre.

Commentaire : Mais c’est un processus de longue haleine.

Réponse : Non. Si l’humanité a besoin de cet équilibre, cela fonctionnera très rapidement ; l’humanité se tiendra immédiatement prête à l’action, comme un lapin qui se dresse sur les pattes arrière lorsqu’il est confronté à un danger mortel.

Question : De ce fait, il a d’abord besoin de sentir qu’il fait face à un danger mortel ?

Réponse : Si nous ne le faisons pas, alors nous attendons jusqu’à ce que nous obtenions des coups graves, à travers lesquels nous atteindrons cette nécessité de toute façon.
De KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » du 08/02/16

La maturation de la société : il n’y a pas de mal sans bien

laitman_202_0Question : Comment la sagesse de la Kabbale se rapporte à l’inégalité dans la société israélienne ? Par exemple, une personne travaille très dur et ne gagne pas beaucoup d’argent, et une autre ne fait rien et gagne beaucoup, elle vit très bien.

Réponse : Très simplement, nous avons besoin de connaître le système par lequel le monde et notre société tournent, et notre société, le peuple juif, doit en savoir encore plus. Sinon, il semble que tout cela se passe de manière chaotique alors qu’il y a un ordre très strict ici. Ce ne sont pas les gens qui le déterminent.
La société humaine fonctionne selon les lois claires et précises de la nature qui sont semblables aux lois de la physique dans le monde. Il est simplement nécessaire de les connaître. Nous ne les connaissons pas et de ce fait nous ne pouvons pas gérer la société, et même si nous découvrons certains de ces processus, nous les utilisons égoïstement.

La nature nous pousse vers un système intégral unique. Nous découvrons cela sur les niveaux minéral, végétal et animé, et même en commençant au niveau humain, il se révèle dans notre monde de plus en plus. Cela signifie que notre monde est véritablement en train de devenir un petit village global.

Question : Les réseaux sociaux sont très utiles pour cette intégration. Se pourrait-il que ce soit ce que nous ayons attendu et qu’ils vont faire passer l’humanité au prochain niveau de développement ?
Réponse : Certainement pas. Bien sûr, c’est une bénédiction déguisée. Il n’y a pas de mal sans bien. Nous sommes en train de raccourcir le temps de notre maturation au moyen de cela.

Aujourd’hui, les réseaux sociaux œuvrent pour faire en sorte que nous nous rendions compte rapidement à quel point nous sommes inaptes à quoi que ce soit autant que nous sommes, combien nous sommes égoïstes, combien nous ne pouvons pas être dans la bonne connexion, et combien la haine nous repousse les uns des autres. Les réseaux sociaux révèlent progressivement cela, et en principe, ils doivent nous conduire à la conclusion que de cette manière nous nous approchons de l’extinction. La société ne peut pas exister ainsi.

Si nous arrivons à cette prise de conscience plus rapidement, avant une dégradation en une guerre totale, cela sera bon. La possibilité d’une guerre nucléaire mondiale existe aussi longtemps que nous ne comprenons pas que nous avons besoin de toute urgence de faire quelque chose sur nous-mêmes.

Du Webinaire de Zahav.ru, le 13/01/16

Changer les règles du jeu

Laitman_049_02Les politiciens ont peu de compréhension les uns des autres. La modification de la base du droit international et des principes de la sécurité mondiale sont le résultat de la guerre.

Est-il possible d’instituer un nouvel ordre mondial sans une guerre mondiale ? Il n’y a aucun principe selon lequel l’un des hommes politiques puisse éventuellement résoudre les conflits qui surgissent sans intervention militaire.

Deux possibilités se tiennent devant nous aujourd’hui : soit nous entrons dans une guerre mondiale, soit nous nous élevons au-dessus de nos problèmes communs. La sagesse de la Kabbale fournit une méthode qui permet à tout le monde de se connecter et de transcender tous les problèmes, mais le monde sera-t-il en mesure d’entendre cela ?

Nouvelles valeurs

laitman_538Dans tout conflit d’intérêts, conflit de valeurs différentes, offert par telle ou telle société, il est nécessaire de chercher quelque chose de raisonnable qui fasse progresser l’humanité. Mais si auparavant il y avait des valeurs scientifiques, culturelles et religieuses pour les nations, maintenant tout cela est en train de disparaître progressivement.

L’institution de la famille a disparu. Ce qui en Europe avait été une fondation (les parents, les enfants, les générations anciennes et jeunes, roulant tranquillement comme un héritage selon le principe « Ma maison – mon château ») n’existe plus.

Question :
Mais tout cela ne peut-il pas être ranimé, renouvelé en quelque sorte ?

Réponse :
Non, il n’y a plus rien à faire à ce sujet ; c’est un développement dialectique. Toutes les valeurs précédentes ont disparu et il est impossible de les renouveler ou de les créer artificiellement. Bien sûr, les politiciens et les sociologues aussi comprennent cela.

La seule chose que l’on puisse faire est d’éveiller chez les gens une question sur le sens de la vie. Mais malheureusement, de nos jours, ils sont dans un niveau de transition de développement de sorte que cela ne les concerne pas non plus. Ils sont tout simplement en train de réfléchir à comment survivre.

C’est ce que nous voyons en Russie. En général, ce qu’il faut faire n’intéresse pas les gens, la chose principale est de vivre en toute sécurité. Mais la lutte pour une bonne vie se fane progressivement. Les gens n’ont pas la force de se battre pour leur place sous le soleil ; ils sont devenus plus passifs. De ce fait, les médicaments dominent progressivement l’humanité.

Tout cela va continuer jusqu’à ce qu’un nouveau désir apparaisse en eux qui va petit à petit les réveiller de leur sommeil à la question du sens de la vie.

L’histoire connaît beaucoup de telles périodes, comme le Moyen Âge, lorsqu’il était nécessaire pour une nouvelle forme d’émerger et qui n’avait que trop duré. Cette période ne durera pas longtemps maintenant, parce que les conditions préalables apparaissent déjà pour quelque chose de nouveau. Mais nous devons passer par cette phase de transition entre les anciennes valeurs et les nouvelles.

De KabTV, « La Dernière Génération » du 19/08/15

L’Homme dans un monde global

laitman_955Question : Qu’est-ce que le monde global ?

Réponse :
C’est notre monde dans tous les types de connexions possibles avec lui-même. Nous devons l’examiner pour ressentir sa nature globale universelle, nous ressentant comme une partie de celui-ci, devenant comme lui, et nous transformant en étant sa composante utile.

Question :
De quoi une personne simple a besoin venant de cela ?

Réponse :
De faire partie du monde. Sans cela, vous ne mènerez pas à bien votre mission, mais tôt ou tard les lois strictes de la nature vous pousseront à cela par la voie de la souffrance.

Tout d’abord, vous devez être utile à la société parce que vous êtes une partie de celle-ci, et vous ne pouvez pas y échapper. Dans la société doit prévaloir la complète compréhension qu’elle est intégrale et tout le monde en son sein dépend absolument de tout le monde. Ainsi, cela oblige tout le monde à être impliqué dans l’éducation intégrale, dans la sagesse de la connexion, car sinon vous n’obtiendrez rien de la société.

En outre, si vous ne voulez pas participer à cela, alors vous irez en dehors du cadre de la société. Vous ferez ce que vous voulez, mais personne ne va vous servir et personne ne vous aidera en rien. A travers votre manque de participation, vous collez une étiquette de rejet sur vous-même.

De KabTV, « Conversations avec Michael Laitman » du 13/05/15

Le futur réside dans une société homogène

laitman_944Tout d’abord, nous devons avoir une idée générale de l’état de notre monde d’aujourd’hui, comprendre qu’ils’effondre, vers quel précipice il se dirige. D’uatre part, nous devons réaliser que nous, l’humanité, n’avons aucun moyen de surmonter n’importe quel problème.

La seule solution est de devenir comme la nature. la nature est entièrement globale et intégrale. Nous sommes tous mutuellement reliés dans le monde entier. Donc, nous devons avoir la même forme que la nature. Ce n’est qu’alors que nous atteindrons la plénitude.

Toute la nature est tirée et attirée vers la complétude, la réciprocité et l’équivalence de forme. C’est comme l’atmosphère où les masses d’air froid et chaud sont équilibrées, le vent monte entre la pression et le manque de pression, ce qui met tout en équilibre. Donc, nous devons également nous connecter entre nous afin que la société devienne homogène, absolument unie.

Nous devons atteindre cet état. Sinon, nous allons entrer en collision avec la nature, quelque chose qui conduira à une explosion inévitable.
[153431]
De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 04/02/15, Talmud Esser Sefirot

De quoi nous devrions avoir peur

Dr. Michael LaitmanQuestion: J’ai terriblement peur parce que je sens la menace des catastrophes et des guerres à travers le monde entier. Que puis-je faire pour le Créateur, pour le monde, pour prévenir les catastrophes imminentes?

Réponse: Le Créateur est indépendant; Il n’a pas besoin de quoi que ce soit. Que pouvez-vous Lui donner s’Il est tout? Notre rôle est d’aider le monde. C’est ce que nous faisons. Nous apprenons ce qui doit être fait pour le monde de sorte qu’il découvre le Créateur.

Il n’y a aucune raison de craindre la guerre. Nous n’avons pas besoin de travailler sur la peur, tout ce qui est utile, mais la peur doit être différente. Il ne s’agit pas de ce qui se passera avec moi et avec le monde, mais du fait que je ne peux pas jouer le rôle pour lequel je suis né.

Donc, vous ne devez pas avoir peur. Baal HaSoulam écrit que la troisième ou même la quatrième GUERRE MONDIALE est possible, mais je ne pense pas que cela soit encore vrai. Maintenant, nous approchons d’un tel niveau où tout est en train de changer. Nous devons être intensément impliqué dans la diffusion, pas par peur, mais parce que c’est vraiment le travail le plus nécessaire pour le Créateur.

De la conversation au congrès de Sotchi  09/06/14

La crise : vers la guerre

Dr. Michael LaitmanAux Nouvelles (de Svobodnaya Pressa) : « L’analyse des options pour résoudre les contradictions montre qu’aujourd’hui un nouvel ordre mondial ne peut se construire que sur l’un des deux modèles : le concept du « milliard doré » ou l’harmonie civilisationnelle.

1. Le concept du « milliard doré » est le monde des hiérarchies des civilisations : les élus qui se sont définis comme le noyau intellectuel de l’humanité, préservent et améliorent le niveau de consommation atteint par l’exploitation brutale du reste de l’humanité, un nombre qui est artificiellement réduit à un minimum. L’expérience historique montre que l’élite de la civilisation égoïste n’hésite pas avant de sacrifier des vies, s’il existe une garantie de sa propre conservation dans les bunkers.

2. L’harmonie civilisationnelle (de soutien mutuel) : le but de la mondialisation est de développer toutes les civilisations existantes, conservant et étendant la « zone de développement » pour chaque nation et civilisation, ce qui est la base du développement de chacune d’elles et de toutes ensemble.

Une guerre sera menée pour des fondations spirituelles sur lesquelles un nouvel ordre mondial serait construit. Il sera construit soit sur ​​l’individualisme, l’égoïsme, la suppression d’un sujet par l’autre, le principe de la survie au détriment des autres, soit sur la communauté, la domination des intérêts communs de survie et de développement mutuel, le principe de la survie mutuelle à travers un soutien mutuel. »

Mon commentaire : Le choix du chemin sur lequel le développement de l’humanité va progresser vers la révélation du prochain niveau dépend de la diffusion des méthodes de la sagesse de la connexion, qui apporte le plus grand pouvoir d’unité dans notre monde et dépasse qualitativement toutes les forces égoïstes de notre monde matériel. Bien que pour le monde entier, nous paraissons comme une puissance presque inexistante, nous sommes qualitativement plus élevé que toutes les autres forces qui agissent dans ce monde. C’est seulement en luttant pour la correction que le mauvais chemin de développement sera évité.

La mondialisation

Dr. Michael LaitmanAvis ( Dr. Yuri D Granin, chercheur principal, Institut de philosophie de l’Académie des sciences de Russie ) : Au cours des dernières décennies, le problème de la mondialisation reste l’un des plus controversés. Il semblerait que la formation des marchés internationaux, la libre circulation des capitaux, l’augmentation des flux de migrants et de touristes, la création d’institutions financières, économiques et politiques supranationales devrait unir les gens dans une intégrité globale – une civilisation planétaire.

«La mondialisation peut être considérée comme une tendance vers l’union de l’humanité, l’organisation de l’espace social. Mais pour le moment , la mondialisation ne détruit pas mais conserve la hiérarchie planétaire des divers peuples et nations. Ses avantages évidents se transforment en pertes. Le processus en cours de mondialisation stimule leur croissance, ce qui déclenche une réaction de défense.

Mon commentaire: La raison de la manifestation perverse de la mondialisation est qu’elle est mise en œuvre égoïstement non pas par des personnalités «globales» , mais par les mêmes égoïstes qui ne voient pas comment l’humanité peut s’unir correctement ni les moyens avec lesquels cette unité peut être atteinte. Seuls les kabbalistes qui connaissent les lois de la nature supérieure et sentent le monde intégral, les spécialistes de l’éducation intégrale, sont en mesure de mener correctement les masses à la véritable intégration de l’humanité .

Page 2 des 1212345Dernière »